GIRL

Bientôt disponible
Avec ce premier long métrage, Lukas Dont a obtenu la Caméra d'or au Festival de Cannes en 2018
Drame - 2018 - Belgique - 101 MIN - Tous publics
Lara, 15 ans, est née garçon. Elle est prête à tout pour devenir fille et ballerine professionnelle. Elle est belle comme le jour, a une chevelure d'ondine, des yeux bleu azur, des lèvres ourlées, un visage d'ange, un courage et une détermination sans limites. En attendant une opération décisive, elle suit un traitement hormonal. ...

Réalisé par

7.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Jacques Lévy
Jacques Lévy
CHRONIQUEUR

L’affiche du film montre le visage d’une adolescente cadrée de telle sorte qu’on n’en voit qu’une moitié. Une belle idée pour illustrer ce film, portrait d’une jeune fille qui considère qu’elle n’en est pas encore complètement une. Le personnage de Lara a tout d’une "girl" et se sent fille mais il est né dans le corps d’un garçon…

"Je ne veux pas être un exemple, je veux juste être une fille" cette réplique très juste que prononce Lara résume bien la tonalité du film. Girl ne cherche pas être un porte-étendard mais avant tout la chronique sensible d’une adolescence avec ses doutes, ses agacements, ses rêves… Et surtout l’impatience d’un corps qui ne se décide pas à se transformer comme on le voudrait.

Lara a ses fragilités mais aussi une volonté de fer puisqu’elle intègre une école de danse à la discipline très stricte où elle doit faire ses preuves pour devenir danseuse-étoile. Toutes ces facettes d’une ado en pleine transformation le jeune réalisateur Lukas Dhont les peint avec une grâce qui lui a valu de décrocher la Caméra d’or à Cannes. Victor Polster a reçu de son côté le Prix d’interprétation dans la catégorie Un certain regard. C’est le premier prix non genré (ni masculin, ni féminin) de l’histoire du Festival de Cannes !

Tags

Le contexte

Arieh Worthalter

Le parcours et les difficultés d'une jeune danseuse talentueuse

Lukas Dhont

Une fillette de 10 ans, en quête d'identité, se fait passer pour un garçon.

RAZZIA