GLORIA

Bientôt disponible
Parce que la réalisatrice entend promouvoir du X éthique et féministe
Adulte - 2017 - Allemagne|France - 81 MIN - interdit aux moins de 18 ans
Berlin, 2016. Gloria s'ennuie avec son mari banalement égoïste. Elle n'a jamais connu l'orgasme et consulte une amie sexologue. Laquelle lui conseille une expérience originale: être la vedette du porno féministe que sa colocataire vidéaste s'apprête à tourner.

Réalisé par

Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Bier
Christophe Bier
CHRONIQUEUR

Gloria est un porno français, soutenu par Canal +, qui a été tourné en 2017 dans des décors naturels à Berlin. Anoushka, avait déjà travaillé sur une chaîne pour adultes, Frenchlover TV, comme directrice de production pour Ovidie. Quand elle est passée à la réalisation, elle a suivi la voie du porno féministe, dont Gloria est un exemple réussi.

Le scénario, pour commencer, abandonne les vieilles recettes du genre qui confortent le spectateur dans ses fantasmes machistes. Il s’agit d’être plus attentif au désir féminin, enjeu principal du film. La première scène est inconcevable dans un porno classique puisqu’elle révèle l’absence de jouissance de Gloria, lors d’un coït matinal peu spectaculaire avec son compagnon. Frustrée par sa vie de couple, elle consulte une amie sexologue et lui avoue faire semblant d’avoir des orgasmes. C’est là une confession très étonnante dans un film hard. Elle se laisse bientôt séduire à l’idée de jouer dans un porno expérimental que veut tourner la colocataire de la sexologue. Tout en filmant la libération sexuelle de Gloria, Anoushka en profite ainsi pour montrer le tournage d’un porno tel qu’elle le conçoit.

Les vedettes françaises, habituées des tournages X, côtoient quelques protagonistes de la scène alternative berlinoise, qui apportent une sexualité plus diverse. Anoushka n’est pas obnubilée par les pénétrations, encore moins par l’éjaculation externe. Elle évacue toutes les obsessions du porno mainstream pour filmer des rapports plus naturalistes, ainsi qu’une séquence gay dans la lumière rouge des toilettes d’un bar, entre deux punks tatoués. Aucun doute possible, nous ne sommes pas dans une production Marc Dorcel.

Tags

Le contexte

Titof

De Jean Le Vitte, 1973. Traitement plus boulevardier de la frigidité et des bienfaits de la sexologie.

Anoushka

De Kevin Smith, 2010. Comédie sur le tournage d'un porno entre copains.

EQUINOXE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS