GOOD BYE LENIN !

2003
113 mn
Ce film n’est plus disponible

2003
113 mn
Parce que les connaisseurs de Berlin savent que l'appartement du film se situe dans le Friedrichshain
Alex n'aurait jamais cru que la chute du mur de Berlin lui procurerait autant d'embarras... Le jeune Berlinois de l'Est prend en effet la mesure de l'événement au moment où sa mère se réveille d'un long coma. La pauvre femme ne sait rien de ce tournant historique et Alex va tout faire pour que ce nouveau présent ressemble au passé, quitte à réinventer un monde et une ville disparus !
Ce film n’est plus disponible
Comédie
Allemagne
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
bonus
Les + de filmo

Dire ou ne pas dire, telle est la question que va se poser Alex, le jeune héros du film que vous allez maintenant découvrir. Alex habite Berlin mais attention : il s’agit du Berlin d’avant la chute du mur… Sa maman sombre dans le coma après un infarctus, au moment où la frontière de béton entre l’Est et l’Ouest tombe elle sous les coups des démocrates des deux camps autrefois ennemis. Dilemme pour Alex : quand sa mère se réveillera, (ce qui va finir par arriver) supportera-t-elle le choc entre un monde disparu mais rassurant et d’un autre totalement inconnu ayant pris sa place ? 

Alors en bon fils prévenant, le jeune homme va construire de toutes pièces un décor grandeur nature pour conserver l’illusion de la RDA ! 

Wolfgang Becker signe un formidable film historique et familial, traversé par de grands moments de rire et d’immenses instants de tendresse, porté par un comédien que l’on découvrait alors et qui est depuis devenu une valeur sûre du cinéma allemand : Daniel Bruhl….

 
Dans le même genre vous pouvez trouver HIBERNATUS (Un très long sommeil peut avoir de terrible conséquences sur celui ou celle qui se réveille et doit affronter une nouvelle réalité. Louis de Funès et Katrin Sass vont en faire l'expérience...) ou encore LA VIE DES AUTRES (Berlin, est et ouest : une ville du passé mais une blessure qui reste vivace et continue d'inspirer les cinéastes allemands...).