Bande Annonce de GOOD KILLDécouvrez la bande Annonce de GOOD KILL sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7553/fond/7553_w_500.jpg
Andrew Niccol
Ethan HawkeBruce GreenwoodJake AbelJanuary JonesRyan MontanoZoe KravitzDylan KeninFatima El BahraouiRoss Shaw

GOOD KILL

98 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Andrew Niccol.

Casting : Ethan Hawke, Bruce Greenwood, Jake Abel, January Jones, Ryan Montano, Zoe Kravitz, Dylan Kenin, Fatima El Bahraoui. Ross Shaw

Synopsis : Tommy Egan est un ancien pilote de chasse de l'armée américaine, reconverti en pilote de drones. Depuis le centre de commandement de Las Vegas, il décide de donner la mort aux terroristes talibans. Mais au fur et à mesure des missions, entre lassitude, tensions familiales et ratés, le commandant Egan finit par se demander s'il ne crée pas plus de menaces qu'il n'en éradique...

Scénario : Andrew Niccol.
Musique : Christophe Beck.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Guerre / Western, Policier / Suspense.

Film pas encore disponible

Les cas de conscience, c’est parfois fort utile pour redonner une autre direction à sa vie, ses fréquentations. C’est important pour juger de ses décisions passées et par ricochet de ses actes futurs. Et il n’y a pas d’échelle de valeur ou d’importance des faits en question… Ca marche pour ce billet de 20 euros que tatie Clara a piqué à Noel dernier dans le sac de sa grand-mère comme pour l’officier d’élite de l’armée américaine avec lequel vous allez faire connaissance dans un instant.

Good kill explore le quotidien d’un pilote de drones qui, à distance depuis Las Vegas, décide ou pas de déclencher la mort venue du ciel sur les talibans. Un coup d’œil, une impulsion du doigt, une seconde et la vie s’arrête. Celle des terroristes évidemment mais aussi parfois celle de populations innocentes, prises au piège de ce conflit qui les dépasse autant qu’il les concerne. 


Ethan Hawke, alias le commandant Egan, va finir par se demander si combattre ainsi la terreur n’est pas finalement la faire perdurer…

On pourra reprocher bien des choses, à l’heure des comptes venus, à l’industrie du spectacle hollywoodienne. Sa passion mercantile pour les films à suite, son goût immodéré des stars et de leurs caprices, ce sentiment de toute puissance qui méprise parfois le reste du monde tout en s’en réclamant l’héritier… Oui, la liste est longue mais on ne pourra cependant pas enlever aux studios californiens leur courage et leur réactivité quant aux conflits qui ont émaillé l’histoire récente des Etats Unis.

La guerre du Vietnam, dès les années 70,  a fourni un contingent remarquable de films critiques, caustiques ou politiques : M*a*s*h*, Voyage au bout de l’enfer, Rambo, Platoon, Né un 4 juillet sont autant de témoignages des ravages de ce conflit dans les consciences et les corps. Good kill d’Andrew Niccol s’inscrit dans la droite ligne de cet examen de conscience qui fait de la démocratie américaine une des plus libres et surprenantes, malgré les lourdeurs de sa mécanique. Il n’est donc pas étonnant que les guerres du Golfe aient très tôt inspiré le 7e art local. Si l’on a, vu d’ici, l’impression qu’une nation toute entière a décidé après le 11 septembre d’aller chasser le païen sur ses terres hostiles, c’est peu de dire que près de la moitié du peuple américain était opposé à cette guerre qui en a fait naître d’autres, jusqu’à celle qui implique cette fois le monde entier. 


Et Hollywood en ce sens a été le porte-drapeau de l’indignation. George Clooney avec Les chèvres du Pentagone, Matt Damon avec Green zone, Brian DePalma avec Redacted, Tommy Lee Jones avec Dans la vallée d’Elah » ou Kathryn Bigelow avec Démineurs ont mené ce combat. Certains en sont sortis couverts d’Oscars, d’autres de sarcasmes et d’autres encore n’y ont pas rencontré le public. Comme si ce genre de sujet était trop fort, avait trop de ramifications intimes au cœur de la société, appelait peut-être aussi finalement une réflexion à plus long terme pour être vraiment considéré comme un spectacle…

Comme un avion sans ailes

Andrew Niccol revient d'entre les morts pour faire partager à son public le quotidien d'un pilote qui se retrouve à jouer au jeu vidéo. Le postulat de départ a de quoi faire sourire mais dans la guerre telle qu'elle nous est montrée ici, la victime est un personnage sur ...

Lire la suite
8
Rawi

Modern Warfare

Après Bienvenue à Gattaca et Lord of War, Andrew Niccol et Ethan Hawke signent avec Good Kill une troisième collaboration. Un récit qui nous entraîne sur le terrain de la guerre moderne avec l’utilisation des drones de combat et alterne avec le quotidien professionnel et ...

Lire la suite
7
Chris Tophe

Good Kill

Ethan Hawke, mon chouchou. Ethan c'est vraiment un acteur que j'apprécie beaucoup, je l'ai découvert il y a 2 ans dans "Before Sunrise" puis j'ai continué petit à petit sa filmo, il m'en reste encore pas mal à voir mais j'apprécie toujours ses choix de carrière pour l'instant. Qu'ils ...

Lire la suite
7
angel25
le contexte
A voir également
Affiche du film BEFORE SUNSET

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film SINISTER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLACK BOOK

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS LA VALLÉE D ELAH

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés