GRAVE ENCOUNTERS

2011
90 mn
Parce que comme dans Cloverfield, il n'y a de la musique qu'au générique de fin
Ce film n’est plus disponible
Lorsque les films basés sur le principe du found footage donnent des idées à une équipe de télé-réalité, il en résulte que l'une d'elles décide en guise de sensationnel de s'enfermer dans un hôpital psychiatrique désaffecté et renommé pour abriter des phénomènes paranormaux, et d'y laisser tourner leur caméra pendant toute une nuit. Or ce qu'ils ignorent c'est que le bâtiment...
Ce film n’est plus disponible
Fantastique / Horreur
Etats-Unis
- 12 ans
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Une équipe de télévision spécialisée dans les émissions de télé-réalité morbides, décide de tourner un épisode dans un hôpital psychiatrique abandonné où se déroulent régulièrement des phénomènes étranges et inexpliqués. Afin de pousser le plus loin possible l'aspect sensationnel de leur reportage, les membres de l'équipe se font enfermer une nuit entière à l'intérieur du bâtiment, et filment tout ce qui leur tombe sous la main, ou plutôt sous les yeux, espérant trouver matière à alimenter leur enquête paranormale. Mauvaise pioche, l'hôpital a une âme et elle est tout sauf charitable.

Réalisé par The Vicious Brothers, autrement dit les canadiens Colin Minihan et Stuart Ortiz, Grave Encounters est un film d'épouvante qui reprend le principe inauguré par Le Projet Blair Witch et poursuivi par Rec, Paranormal Activity et quelques autres, à savoir du found footage, un film dans le film qui attribue au spectateur une sensation de réel, voire pratiquement d'interactivité avec ce qui se passe sur l'écran. Ce n'est pas nouveau mais lorsque c'est bien réalisé, on marche à fond, et c'est le cas de Grave Encounters.

Interprété par de jeunes acteurs, pour la plupart issus de la télévision mais qui ne déméritent pas pour autant, Grave Encounters a la belle particularité de ne surtout pas se prendre au sérieux et de dispenser entre les scènes effrayantes, quelques moments d'humour particulièrement réussis avant de faire sursauter le spectateur une nouvelle fois. Attention, ne pas se prendre au sérieux ne signifie pas ici bâcler le scénario ou la réalisation. Bien au contraire. Cela signifie seulement ne pas prétendre aller au-delà du divertissement efficace, notamment destiné aux amoureux du genre. Grave Encounters est lauréat du prix de la mise en scène au Bram Stoker International Film Festival à Whitby en Angleterre. Eteignez vos lumières et frissonnez bien.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver REC (Ce film d'horreur réalisé par Paco Plaza est basé sur le même principe du found footage à l'intérieur d'un bâtiment.) ou encore LA MAISON DU DIABLE (Dans ce film de Robert Wise, la maison a également une âme.).