HABEMUS PAPAM

À partir de 2.99 €
Parce que le Vatican y est reconstitué au Palais Farnese
Drame - 2011 - France | Italie - 104 MIN - VF - Tous publics
Le Pape est mort. Le Conclave se réunit et en élit un nouveau. La fumée blanche qui émane du Vatican annonce la nouvelle à la foule massée place Saint Pierre à Rome. Sauf que personne ne vient saluer au balcon. Pendant ce temps, le nouvau Souverain Pontife erre dans les rues de la ville.

Réalisé par

6.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Nabil Massad
Nabil Massad
CHRONIQUEUR

Tempesta magna est super me. Traduisez : Une grande tempête est sur moi. Ces propos tenus en latin par le Pape Jean-Paul 1er lors de son élection au Vatican en 1978, pourraient tout aussi bien émaner de la bouche de Melville, le cardinal élu Pape dans le film Habemus Papam du cinéaste italien Nanni Moretti, réalisateur, entre autres, de Journal intime. A la différence que Jean-Paul 1er, bien que de santé fragile, accepta la tâche et mourut 33 jours après sa prise de fonction, alors que Melville lui, ne parvient pas à s’y résoudre et choisit de fuir le Vatican, s’accordant ainsi une virée romaine non dénuée de surprises.

Nanni Moretti a confié le rôle de Melville, le Pape en proie au doute, à Michel Piccoli, vu aux côtés de Romy Schneider dans Les choses de la vie, et choisi d’interpréter lui-même le personnage du psychanalyste convoqué par le Vatican pour tenter d’élucider le problème et de ramener le Souverain Pontife fraîchement élu, à la raison.

A propos du contraste existant dans le film entre l’enfermement qui régit les séquences se passant au Vatican, et puis la liberté éclatante de la vie romaine, Nanni Moretti raconte que cela l’intéressait de faire coexister dans un même film la comédie et le drame, le registre grotesque et le registre réaliste. Ainsi, dit-il, le Pape s’enfuit du Vatican. Il se promène dans la ville, où il entre en contact avec des réalités auxquelles il ne se confrontait pas depuis longtemps. Son errance dans Rome le portera à se poser des questions. Le psychanalyste, en revanche, reste prisonnier dans le Vatican où, après une première phase d’égarement, il semblera même se trouver à son aise.

Amen.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

De même qu'elles le firent avec Nanni Moretti pour "Habemus Papam", les autorités pontificales refusèrent au réalisateur Ron Howard l'autorisation de tourner au sein du Vatican.

Nanni Moretti

Tout comme dans "Habemus Papam", la religion sert de toile de fond à l'intrigue de ce film.

LA BELLE NOISEUSE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité