Bande Annonce de Halloween, la nuit des masquesDécouvrez la bande Annonce de Halloween, la nuit des masques sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/481/fond/481_w_500.jpg
John Carpenter
Donald PleasenceJamie Lee CurtisTony MoranBrian AndrewsCharles CyphersKyle RichardsNancy KyesPj Soles

Halloween, la nuit des masques

87 mn

Note de SensCritique :

7.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : John Carpenter.

Casting : Donald Pleasence, Jamie Lee Curtis, Tony Moran, Brian Andrews, Charles Cyphers, Kyle Richards, Nancy Kyes. Pj Soles

Synopsis : Tout a commencé dans les années 60 lorsqu'une nuit d'Halloween le jeune Michael, six ans, a sauvagement assassiné à coups de couteau sa grande soeur. Après il s'est tu et on l'a interné. Mais quinze ans plus tard, après s'être évadé, il est de retour sur les lieux de son crime. Et ce soir-là trois jeunes filles font du baby-sitting, et deux d'entre elles ont de fortes envies de flirt... Le "bon" docteur Loomis qui soigne le psychopathe arrivera-t-il à temps ?

Scénario : Debra Hill, John Carpenter.
Musique : John Carpenter.
Pays : Etats-Unis

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
Vous prenez de jolis jeunes gens qui aiment la vie, l’amour et la dope. Vous lâchez dessus un psychopathe qui aime faire saigner les blanches avec des armes blanches. Vous lui mettez un masque. Et ça donne quoi ? Ca donne une série de films connu par les spécialistes sous le nom de slasher.

Historiquement le premier slasher mémorable est Halloween de Monsieur John Carpenter en 1978. Il a fait couler beaucoup d’encre et d’hémoglobine. Et il nous a fait rêver aussi, avec la féminité timide mais prometteuse de Jamie Lee Curtis…
D’abord et avant toute chose il faut rappeler Janet Leigh se faisant couper en rondelle sous la douche dans Psycho de Maître Hitchcock. C’était en 1960. Dix huit ans plus tard, Jamie Lee Curtis, sa fille, échappe au couteau mais de justesse. Il est intéressant de voir que de mère en fille le cinéma américain choisit ses victimes. D’autant plus intéressant que Psycho est la matrice du genre Slasher.

Etymologiquement slash c’est la balafre, la coupure, on voit bien de quel film il s’agit. Si Psycho est la mère du slasher, Blood feast série Z de Hershell Gordon Lewis, tourné la même année en est le cousin taré. Mais c’est Halloween qui en 1978 deviendra le mètre étalon du genre, bientôt suivi d’une kyrielle d’œuvres mettant en scène des tueurs masqués voué à massacrer des jeunes gens américains propres sur eux et portés sur la bagatelle.

Halloween est aussi comme tout bon slasher un film qui cite ses sources. L’héroïne y regarde des films d’horreur à la télé et notament The Thing, La Chose d’un autre monde pour le titre français, film de Christian Nyby et Howard Hawks dont Carpenter fera un remake effroyablement réussi en 1982. Bien plus tard quand Wes Craven inventera le néo-slasher avec Scream qu’est ce que ses victimes regarderont à la télé alors qu’en tapinois s’approche le tueur ? Halloween bien sûr. Tout ça pour dire que Halloween, film de genre, a produit du film de sous-genre et aussi de la cinéphilie. C’est beaucoup pour une œuvre de débutant, second film de son auteur, dans lequel il croyait assez peu.

Halloween fut en effet tourné en 22 jours pour un modeste budget de 325 mille dollars. Mais, Diable soit loué, Donald Pleasence figure emblématique du film d’horreur anglo-saxon, vint jouer le rôle du bon docteur, ce qu’il fera d’ailleurs dans presque tous les films de la série. Le film connut en effet huit séquelles et remake, le plus récent avatar étant Halloween 9 signée Rob Zombie en 2007. Quand à Jamie Lee Curtis elle sera surnommée la "scream queen", enquillant quelques rôles horrifiques, avant que tout le monde ne découvre que sa plastique appelait plus à l’amour qu’à la mort.

Le croque-mitaine dans le miroir

Une caméra subjective, un regard qui court sur les meubles, les objets. Un regard enfermé derrière un masque qui ouvre les tiroirs, s'empare d'un couteau de boucher puis monte des escaliers. Une jeune fille nue qui brosse ses cheveux. Le regard se rapproche et se fige sur le ...

Lire la suite
9
Ze Big Nowhere

John Carpenter's Halloween

Halloween est le troisième film de Carpenter. C'est un film de série B, tourné à l'époque pour un peu plus de 300 000 dollars et qui en a rapporté plus de 40 millions. Il a été pendant longtemps le plus gros succès du cinéma indépendant américain, et il a véritablement ...

Lire la suite
9
Samu-L

La nuit des Masques.

Rappel des faits, 1978, voulant sans doute rendre hommage à sa manière au Maître Alfred Hitchcock ( on pense forcément à De Palma ou Argento du coup, mais il cite aussi volontiers, "Frankenstein" ou "Godzilla" ), John Carpenter réalise "La nuit des Masques", sur un script ...

Lire la suite
9
DjeeVanCleef
 
A voir également
Affiche du film Phenomena

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film La folle de Chaillot
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Invasion Los Angeles
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Halloween II

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film GUARDIANS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film COLOSSAL

à partir de

6.99
 
Affiche du film SAGE FEMME

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LOUISE EN HIVER

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GRAVE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Nikita

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés