HAPPY END

À partir de 7.99 €
Michael Haneke regarde la bourgeoisie française dans les yeux et en tire un film glaçant et sans concessions.
Drame - 2017 - France|Allemagne|Autriche - 103 MIN - VF - HD - Tous publics
A Calais, Georges Laurent, patriarche d'une famille bourgeoise, accueille sa petite-fille, Eve, dont la mère est dans le coma. Chez le vieil homme, l'atmosphère est souvent sinistre, entre Thomas, qui n'assume pas une double vie, et sa soeur Anne, dont le fils Pierre connaît de nombreux problèmes...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Emmanuelle Spadacenta
Emmanuelle Spadacenta
CHRONIQUEUR

Douzième film du grand réalisateur autrichien Michael Haneke, Happy End a le sens de l’humour. Parce que derrière ce titre joyeux, on pourrait presque croire que le cinéaste s’est fendu d’une comédie. Mais faut pas pousser.

Bienvenue à Calais, chez les Laurent, une famille bien bourgeoise. Il y a le patriarche, un poil acariâtre, joué par Jean-Louis Trintignant, la fille Anne (jouée par Isabelle Huppert), le fils Thomas (Matthieu Kassovitz), un sacré cachottier, et les petits enfants Pierre – pas fastoche le Pierre –, et Eve, une jeune fille pas bien tranquille.

Avec son ironie et sa petite misanthropie qui fait du bien là où ça fait mal, Haneke titille la nature humaine dans un film qui combine le sadomasochisme, l’euthanasie, le matricide, tout ça sur fond de crise des migrants. Amusez-vous bien !

Réalisé par

5.7 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Isabelle Huppert

FAUTE D'AMOUR était présenté comme HAPPY END en compétition du 70e festival de Cannes.

Michael Haneke

Comme le cinéaste allemand Michael Haneke, le réalisateur finlandais Aki Kaurismaki a lui aussi traité la "crise des migrants" dans le nord de la France dans un film plus engagé mais non moins édifiant.

ELLE