Bande Annonce de HAPPY NEW YEARDécouvrez la bande Annonce de HAPPY NEW YEAR sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3299/fond/3299_w_500.jpg
Gary Marshall
Halle BerryJessica BieleMichelle PfeiferRobert de NiroZac EfronAlyssa MilanoAshton KutcherHiilary SwankKatherine HeiglSarah Jessica ParkerCommonJon Bon JoviLudacris

HAPPY NEW YEAR

113 mn

Note de SensCritique :

4.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Gary Marshall.

Casting : Halle Berry, Jessica Biele, Michelle Pfeifer, Robert de Niro, Zac Efron, Alyssa Milano, Ashton Kutcher, Hiilary Swank, Katherine Heigl, Sarah Jessica Parker, Common, Jon Bon Jovi. Ludacris

Synopsis : Happy New Year célèbre l’amour, l’espoir, le pardon, les secondes chances et les nouveaux départs, à travers les histoires entremêlées de couples et de célibataires, racontées au milieu du rythme effréné et des promesses de la ville de New York pendant la nuit la plus éclatante de l’année.

Scénario : Katherine Fugate.
Musique : John Debney.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédie, Histoires à tiroirs, Une ville : New York, Le couple dans tous ses états.

à partir de

7.99
voir ce film

Particulièrement difficile à résumer puisqu'il comporte une trentaine de personnages et une bonne douzaine d'intrigues croisées, Happy New Year s'affiche comme une comédie romantique de saison. Après Valentine's Day en 2010, qui se déroulait, on s'en serait douté, le jour de la Saint Valentin, le duo Gary Marshall (à la réalisation) - Katherine Fugate (au scénario) remet le couvert avec ce film choral dédié, cette fois-ci, au jour de l'an. Il s'agit toutefois moins d'une suite à proprement parler que d'une variation autour des mêmes thèmes, avec un casting différent même si certains acteurs (comme Jessica Biel ou Ashton Kutcher) se retrouvent dans les deux films.

Puisque une tentative de résumé ou une énumération détaillée des acteurs prendrait à elle seule plus de la minute consacrée à cette présentation, nous nous contenterons d'affirmer qu'il s'agit vraisemblablement du casting le plus luxueux réuni dans un film de ce genre. Il semblerait que tout ce qu'Hollywood compte d'acteurs bankable (et son envers: un parterre de stars has-been) se soit donné rendez-vous à New York en ce jour de l'an pour s'émerveiller des puissances de l'amour, des mystères du coup de foudre et de la difficile-mais-surmontable-épreuve de la rupture.

Vous vous en doutez, on ne vient pas ici pour goûter l'originalité d'un script ou la singularité d'une trajectoire narrative. Non, on vient pour s'émerveiller de la perfection du photo finish, tout comme on regarde défiler les stars devant les hôtels de Cannes ou les boutiques de Beverly Hills. Sauf qu'ici, c'est beaucoup plus drôle puisque les stars font semblant d'être nous, c'est-à-dire des braves gens avec leurs problèmes de coeur, et que nous, au contraire, avons le pouvoir de jouer au directeur de casting pendant deux heures, de décider qui est bon, qui ne l'est pas, qui mérite de rester pour la suite, qui mérite de sortir sous les sifflets.
Happy New Year est ainsi le plus grand tapis rouge du monde.

Nul autre que Gary Marshall ne pouvait signer un tel film. Né en 1934 (ce qui en fait, mine de rien, un des cinéastes les plus vieux encore en activité à Hollywood), il a longtemps officié à la télévision, notamment comme producteur de la série Happy Days. Il ne s'est mis au cinéma que dans les années 80, en dirigeant notamment Tom Hanks dans Rien de commun. Mais c'est Pretty Woman, en 1990, qui lui apporte la gloire, ainsi qu'à son actrice principale, Julia Roberts. La dirigeant à nouveau dans Just Married (ou presque), la suite du conte de fée où elle retrouve Richard Gere en 1999, il la retrouve pour la troisième fois dans Valentine's Day. Dans Happy New Year cependant, c'est une autre actrice mythique de la même génération, Michelle Pfeiffer, qu'il dirige, plus de vingt ans après leur première collaboration dans Frankie et Johnny.

Plutôt que d'énumérer les autres acteurs présents dans le film, il est plus amusant de citer ceux qui ont failli y être mais qui, pour une raison ou une autre, n'y figurent pas. Commençons par Penelope Cruz, la belle muse de Pedro Almodovar (Volver, Etreintes brisées), qui aurait sollicité un rôle mais n'aurait pas été retenue. Dur. A l'inverse, Juliette Binoche, approchée par Gary Marshall pour tenir le rôle finalement échu à Michelle Pfeiffer, a décliné. De même que Reese Witherspoon, sans que l'on sache le rôle qui lui fut proposé.

Produit par la Warner pour un budget estimatif de 56 millions de dollars (ce qui ne paraît pas excessif vu le casting), le film en a rapporté environ le triple. Honorable performance qui n'a cependant pas permis pas de réitérer le score de Valentine's day et ses 216 millions de dollars. Et qui ne l'a pas empêché non plus de récolter cinq nominations aux Razzie Awards, ces anti-oscars censés récompenser les pires films de l'année...

Voyez vous, Si j'avais envie de voir ce film, ça n'était que pour une raison : Ashton. Oui, je l'avoue, je suis une de ces nombreuses filles qui aiment Ashton. Alors non, je ne pensais pas apprécier ce film vraiment mais plusieurs choses ont orienté ma note : Premièrement ...

Lire la suite
7
Octopus

en fait, c'est valentine's day quoi. \o/

Bon voila, ne sachant plus quoi regarder, car oui je suis friante de comedie romantique, films niaiseux, teen movie et j'en passe, donc j'en connais un rayon, et j'ai soif de nouveauté (marre de revoir toujours les memes ahah...) Donc voila, je suis tombé sur ce film, j'avais ...

Lire la suite
8
bratvonfreak

je suis désolée mais j'adore ce genre de film, mais vraiment en plus! pourquoi? j'adore l'idée de nous faire croire que l'amour est trop romantique et que ça peut nous tomber dessus n'importe quand et n'importe où! ce coup ci on est a New York et a quelques heures de la nouvelle ...

Lire la suite
8
sakura
le contexte
  • Egalement interprété par
    Michelle Pfeifer
  • Pas si éloigné
    En matière de film choral, personne n'a égalé Robert Altman, et Short Cuts est sans doute le chef d'oeuvre du genre, avec une vision des rapports toutefois beaucoup plus noire que dans Happy New Year.
  • Egalement realisé par
    Gary Marshall
  • Dans le même genre
    Ce film de Danièle Thomson est, toute proportion gardée, l'équivalent français de Happy New Years : des stars s'aiment et se chamaillent dans un décor de rêve le temps d'une soirée magique.
A voir également
Affiche du film MAFIA BLUES

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CATWOMAN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VALENTINE S DAY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INCEPTION

à partir de

1.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés