HAPPY NEW YEAR

À partir de 2.99 €
Parce que comme Valentine's day, le film aligne une galerie de vedettes, et en grand nombre!
Comédie - 2011 - Etats-Unis - 118 MIN - VM - Tous publics
Happy New Year célèbre l’amour, l’espoir, le pardon, les secondes chances et les nouveaux départs, à travers les histoires entremêlées de couples et de célibataires, racontées au milieu du rythme effréné et des promesses de la ville de New York pendant la nuit la plus éclatante de l’année.

Réalisé par

4.5 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Jacky Goldberg
Jacky Goldberg
CHRONIQUEUR

Particulièrement difficile à résumer puisqu'il comporte une trentaine de personnages et une bonne douzaine d'intrigues croisées, Happy New Year s'affiche comme une comédie romantique de saison. Après Valentine's Day en 2010, qui se déroulait, on s'en serait douté, le jour de la Saint Valentin, le duo Gary Marshall (à la réalisation) - Katherine Fugate (au scénario) remet le couvert avec ce film choral dédié, cette fois-ci, au jour de l'an. Il s'agit toutefois moins d'une suite à proprement parler que d'une variation autour des mêmes thèmes, avec un casting différent même si certains acteurs (comme Jessica Biel ou Ashton Kutcher) se retrouvent dans les deux films.

Puisque une tentative de résumé ou une énumération détaillée des acteurs prendrait à elle seule plus de la minute consacrée à cette présentation, nous nous contenterons d'affirmer qu'il s'agit vraisemblablement du casting le plus luxueux réuni dans un film de ce genre. Il semblerait que tout ce qu'Hollywood compte d'acteurs bankable (et son envers: un parterre de stars has-been) se soit donné rendez-vous à New York en ce jour de l'an pour s'émerveiller des puissances de l'amour, des mystères du coup de foudre et de la difficile-mais-surmontable-épreuve de la rupture.

Vous vous en doutez, on ne vient pas ici pour goûter l'originalité d'un script ou la singularité d'une trajectoire narrative. Non, on vient pour s'émerveiller de la perfection du photo finish, tout comme on regarde défiler les stars devant les hôtels de Cannes ou les boutiques de Beverly Hills. Sauf qu'ici, c'est beaucoup plus drôle puisque les stars font semblant d'être nous, c'est-à-dire des braves gens avec leurs problèmes de coeur, et que nous, au contraire, avons le pouvoir de jouer au directeur de casting pendant deux heures, de décider qui est bon, qui ne l'est pas, qui mérite de rester pour la suite, qui mérite de sortir sous les sifflets.
Happy New Year est ainsi le plus grand tapis rouge du monde.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Michelle Pfeiffer

En matière de film choral, personne n'a égalé Robert Altman, et Short Cuts est sans doute le chef d'oeuvre du genre, avec une vision des rapports toutefois beaucoup plus noire que dans Happy New Year.

Garry Marshall

Ce film de Danièle Thomson est, toute proportion gardée, l'équivalent français de Happy New Years : des stars s'aiment et se chamaillent dans un décor de rêve le temps d'une soirée magique.

LES LIAISONS DANGEREUSES

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS