HOMEBOY

Parce que Mickey Rourke a écrit le scénario du film sous le pseudonyme de Sir Eddie Cook
Drame - 1988 - Etats-Unis - 115 MIN - VF - Tous publics
Cow-boy, Johnny Walker est aussi un boxeur sans grande envergure, mais ses derniers combats l’obligent à se rendre dans un centre de soins afin de soigner ses dommages cérébraux. Johnny rêve de remonter sur un ring. Il va rencontrer Ruby, dont il tombe follement amoureux, et se lier d’amitié avec Wesley, un affranchi de bas étage. Ce dernier l’encourage à reprendre les gants, mais...

Réalisé par

5.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Eddy Moine
Eddy Moine
CHRONIQUEUR

Avec Homeboy, nous partons à la rencontre de Johnny Walker. Cow-boy et surtout boxeur, il doit se rendre dans un centre de soins suite aux dommages cérébraux subit lors de ces derniers matchs. Mais Johnny veut remonter sur le ring. Il va s’éprendre de Ruby, une fille rebelle comme lui, et devenir ami avec Wesley. Gangster miteux, celui-ci encourage Johnny mais aimerait surtout utiliser son camarade dans le casse d’une bijouterie. Reprenant avec sérieux l’entraînement afin d’affronter le champion du moment, Johnny sera-t-il tenté ?

Dirigé en 1988 par Michael Seresin, chef-opérateur renommé dont c’est l’unique réalisation, Mickey Rourke interprète à merveille ce boxeur amoché par les coups. Son personnage de paumé n’est pas sans rappeler l’univers de films noirs ou celui du romancier Jim Thompson.

A ses côtés, le comédien a pour partenaires Christopher Walken, parfait en combinard à la petite semaine, qui n’hésite pas à se grimer pour cambrioler une bijouterie du quartier juif. L’occasion donc de retrouver un tandem de choc qui vaut le détour.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Mickey Rourke

Le film de Michael Cimino marque la première rencontre entre Christopher Walken et Mickey Rourke, ce dernier dans un rôle secondaire.

Michael Seresin

Au programme de ce film signé Robert Wise: un beautiful loser soutenu par l’amour d’une femme, combats truqués et corruption à tout va, une sorte d’ancêtre de Homeboy.

L'ANNÉE DU DRAGON

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS