HOMICIDE

À partir de 2.99 €
Parce qu'à aucun moment la ville du film est identifiable
Drame - 1991 - Etats-Unis - 100 MIN - VM - Tous publics
Un flic est désaisi de l'affaire qui le passionne pour se voir confier une petite histoire de meurtre crapuleux dans la communauté juive. Mais il va aller de surprise en surprise...

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Carlos Gómez
Carlos Gómez
CHRONIQUEUR

Comme son titre l’indique, Homicide est un polar. Mais un polar comme vous en avez rarement vu. Un polar où l’enquête finit par compter moins que ce qui se joue dans la tête d’un flic juif de Chicago qui se demande qui il est et ou tout cela le conduit, le tout dans un climat de tension raciale extrême.

Auteur du scénario et réalisateur du film, David Mamet signait ici son troisième long-métrage. Son goût pour les situations ambiguës et pour la dissémination de fausses pistes au fil de son récit, dessinaient ce qui deviendrait sa marque de fabrique avec quelques uns de ses films suivants, dont La prisonnière espagnole (1997) ou Spartan (2000).

Manipulateur jusqu’au bout, David Mamet a confié le premier rôle d’Homicide a quelqu’un qui visiblement ne pouvait rien lui refuser, à savoir l’acteur italo-américain Joe Mantegna. C’était déjà le cas dans les deux premiers, Engrenages (1987) et Parrain d’un jour (1988). En 1991, Homicide eut l’honneur de faire l’ouverture du Festival de Cannes, qui verrait le sacre des frères Coen pour Barton Fink.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Sydney Lumet plongeait lui aussi son personnage principal (Mélanie Griffith en détective privé) dans la communauté juive de New York à la suite d'un sombre meurtre...

David Mamet

Dès 1987 David Mamet parvenait à entrainer le public dans un jeu de (fausses) pistes.

LE PARRAIN 3

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité