Hôtel Terminus
Bientôt disponible
Parce que le titre du film se réfère au siège lyonnais de la Gestapo, et évoque donc Klaus Barbie
Documentaire - Allemagne | Etats-Unis - 270 MIN - Tous publics
Une enquête sur la vie de Klaus Barbie, officier S.S., membre de la Gestapo lyonnaise qui fit torturer Jean Moulin avant de travailler après guerre pour les Etats-Unis et les dictatures d'Amérique latine.

Réalisé par

7.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust

Sylvain Angiboust

CHRONIQUEUR

L’Hôtel Terminus, ce fut à Lyon à partir de la fin de l’année 1942 le siège de la Gestapo. L’Hôtel Terminus, c’est là que sévit le criminel de guerre nazi Klaus Barbie. Et « Hôtel Terminus », c’est le titre choisi par Marcel Ophüls, quarante-six ans plus tard, pour nommer le documentaire dans lequel il relate la vie de Klaus Barbie, depuis sa jeunesse jusqu’à son procès en France, en passant par ses quarante années de fuite à l’étranger pour tenter d’échapper à la Justice. Sous-titré « Klaus Barbie, sa vie et son temps », le film de Marcel Ophüls, dont le commentaire est dit par Jeanne Moreau, obtint l’Oscar du Meilleur film documentaire en 1989.

 

C’est un journal américain qui fut indirectement à l’origine du film. Dans un premier temps en effet, un quotidien américain avait proposé à Ophüls de couvrir le procès de Klaus Barbie en France, puis la proposition s’était transformée en un contrat d’écriture pour un livre autour de ce même procès. C’est alors qu’un jeune producteur américain proposa au cinéaste de faire un film sur Barbie. Réticent d’abord à faire un nouveau film sur l’Occupation, après « Le Chagrin et la Pitié », Ophüls se laisse finalement convaincre et « Hôtel Terminus » voit progressivement le jour.

 

Durant le tournage du film, Marcel Ophüls résuma ainsi son intention : « A propos de Klaus Barbie, les gens se posent un certain nombre de questions, les uns aux autres, mais surtout – et c’est là l’essentiel- à eux-mêmes. Ces questions, je suis persuadé qu’on se les pose en ce moment même, entre amis, dans la presse, au cours et autour du procès, mais aussi dans des nuits sans sommeil. Toute personne qui assume la lourde tâche de présenter un document de long métrage sur cet homme, sa vie et ses crimes, se doit d’avoir formulé ces questions et de proposer des réponses possibles. » Et ces réponses les voici…

 

Contexte

Comme Klaus Barbie, plusieurs criminels de guerre nazis ont fui en Amérique du Sud après la guerre. Et si l'un d'eux était votre voisin ?

Marcel Ophüls

Un autre documentaire consacré à Klaus Barbie, par le réalisateur du Dernier roi d'Ecosse.

JULES ET JIM

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité