Bande Annonce de HUIT ET DEMIDécouvrez la bande Annonce de HUIT ET DEMI sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5397/fond/5397_w_500.jpg
Federico Fellini
Anouk AiméeBarbara SteeleClaudia CardinaleMarcello MastroianniSandra MiloEddra GaleJean RougeulMadeleine LebeauMario PisuRossella FalkBruno AgostiniCaterina BorattoCesarino Miceli PicardiMario ConocchiaMario GeminiMino Doro

HUIT ET DEMI

133 mn

Note de SensCritique :

7.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Federico Fellini.

Casting : Anouk Aimée, Barbara Steele, Claudia Cardinale, Marcello Mastroianni, Sandra Milo, Eddra Gale, Jean Rougeul, Madeleine Lebeau, Mario Pisu, Rossella Falk, Bruno Agostini, Caterina Boratto, Cesarino Miceli Picardi, Mario Conocchia, Mario Gemini. Mino Doro

Synopsis : Un cinéaste, en pleine préparation de son nouveau film, fait un malaise. Il décide d'aller se reposer un peu dans une station thermale. Là, sa dépression et son oisiveté entraînent son esprit vers de nombreuses divagations. Surgissent ainsi des images de son passé convoquant les femmes qui ont traversé sa vie, toutes voluptueuses et girondes, sa femme, tendre et déçue, mais aussi son enfance dans l'austérité de l'éducation catholique et ses parents décédés.

Scénario : Brunello Rondi, Ennio Flaiano, Federico Fellini, Tullio Pinelli.
Musique : Nino Rota.
Pays : Italie
Tags : Fantastique / Horreur, Faisons un film, Artistes et gens du spectacles, Je déprime, Remises en questions.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Dès le titre, il est possible de comprendre que Huit et demi est un film très personnel voire autobiographique pour Federico Fellini. En effet, avant de réaliser celui-ci, le cinéaste avait fait 7 longs métrages et deux sketches considérés comme des quarts des films. Huit et demi est donc un titre logique, ancrée dans une réalité très pragmatique loin de l’aspect inventif des autres titres, semblant dire : « Il est temps de faire un point ».

Et c’est ce que Fellini va faire en racontant l’histoire de Guido. Un point sur son statut de créateur. Comme lui, Guido est réalisateur. Un artiste en panne d’inspiration et contraint à une certaine oisiveté dans un spa après un malaise. Ainsi se laisse-t-il aller à des pensées introspectives allant de ses désirs de harem à son enfance encadrée par la rigueur judéo-chrétienne en passant par une rencontre avec ses parents décédés.

Avec ce long-métrage récompensé aux Oscars, véritable tourbillon naviguant allégrement entre le réel et le fantasmé, Federico Fellini filme un film en train de se faire et de se défaire et nous entraine dans les méandres de la création, les affres de l’inspiration et l’angoisse de la quête du bonheur. Le tout agrémenté de femmes pulpeuses et gracieuses, de cirque et références à l’Italie éternelle.

Avec ce huitième film, Federico Fellini quitte définitivement le néoréalisme italien auquel il était plus ou moins rattaché pour se lancer pleinement dans ce que l’on appellera le baroque fellinien. En effet, le réalisateur s’éloigne totalement du portrait très réaliste du quotidien, de son quotidien en l’occurrence, pour pousser la caricature de ses personnages, mettre en avant des idées, des stéréotypes et puiser dans l’imaginaire, au détriment du réel. C’est ainsi qu’il va se représenter en Guido, ce cinéaste victime du syndrome de page blanche comme on dirait chez les écrivains. Incapable d’aller de l’avant, il a besoin de se replonger dans ses souvenirs mais aussi dans les figures qui ont marqué sa vie, et par conséquent, son œuvre.

Il s’agit bien ici d’une introspection. Avec Guido, interprété par Marcello Mastroianni, l’alter ego de Fellini, ne serait-ce que par son look, le réalisateur fait une sorte de point sur sa vie allant presque vers des réflexions freudiennes pour trouver un sens à son inspiration. Il passe ainsi en revue, confronte, mêle les personnes, personnages, représentations qui ont nourri sa vie et son imaginaire comme les femmes, belles et girondes, fatales ou douces mais aussi sa propre culpabilité venue de l’enfance à cause d’une éducation sévère par l’Eglise Catholique. Au centre d’un cirque en perpétuel mouvement, thème du cirque que l’on retrouve à la fin de Huit et demi sur la ritournelle de Nino Rota, Guido/Mastroianni/Fellini a besoin de faire un point.

Si le thème de la page blanche a souvent été évoqué par les écrivains comme Baudelaire ou Rimbaud, Fellini tend à nous le sublimer en nous entraînant dans ses réflexions qui, à la fois, bloquent et stimulent son imagination. L’artiste a besoin de faire le tour de ses turpitudes, de les mettre en scène intellectuellement afin de pouvoir faire la paix avec elle et avancer, faire un choix. Un véritable film méta où le cinéaste rend hommage à son art, parle des affres de l’artiste mais aussi de son pays, Fellini multipliant les références à l’Italie, une Italie éternelle. En effet, dans Huit et demi, l’eau a une place prépondérante ainsi que le cirque, la « mamma » et la vigne qui sont tous des éléments clés de la Rome antique, offrant ainsi au film une perspective plus large et plus intemporelle.

J'arrondis à neuf parce que j'aime pas les demi-mesures.

Huit et demi, j'en avais entendu parler mais cela ne m'avais jamais attirée. Peut-être à cause de son titre ésotérique, et puis des autres films de Fellini qui m'avaient laissée une impression mitigée à la suite de longues séances de projections dans des salles de classe ...

Lire la suite
9
Socinien

La note, c'est moi qui la donne, Federico...

Vous savez ce que c'est. On entre dans les grandes œuvres, dans ces monuments cinématographiques, dans ces pierres fondatrices d'un art pour lequel nous nous consumons depuis si longtemps avec un mélange d'émotions assez particulier: - une pointe de honte de ne pas l'avoir ...

Lire la suite
9
guyness

Projet de critique

(Série "Dans le top 10 de mes éclaireurs : Amory, GOB & Ze Big Nowhere) Maintenant que tu l’as vu, il faudra bien écrire une critique de 8 ½. Ce n’est pas l’inspiration qui va manquer, au vu de la profusion hallucinante d’images et de trouvailles visuelles que déploie ...

Lire la suite
10
Sergent Pepper
le contexte
A voir également
Affiche du film LA DOLCE VITA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ILS SE MARIÈRENT ET EURENT BEAUCOUP D ENFANTS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INTERVISTA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MAFIA BLUES

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés