Bande Annonce de IMPITOYABLE (YURUSAREZARU MONO)Découvrez la bande Annonce de IMPITOYABLE (YURUSAREZARU MONO) sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5486/fond/5486_w_500.jpg
Lee Sang-Il
Ken WatanabeAkira EmotoEiko KoikeJun KunimuraKen'ichi TakitôKôichi SatôShiori KutsunaTakahiro MiuraYoshimasa KondôYukiyoshi OzawaYûya Yagira

IMPITOYABLE (YURUSAREZARU MONO)

135 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Lee Sang-Il.

Casting : Ken Watanabe, Akira Emoto, Eiko Koike, Jun Kunimura, Ken'ichi Takitô, Kôichi Satô, Shiori Kutsuna, Takahiro Miura, Yoshimasa Kondô, Yukiyoshi Ozawa. Yûya Yagira

Synopsis : A Hokkaido, dans les années 1880, durant l'ère Meiji, Jubei Kamata, un ancien samouraï déchu, tente de renouer avec son passé et de le maîtriser en reprenant du service.

Scénario : Lee Sang-Il.
Musique : Tarô Iwashiro.
Pays : Japon
Tags : Western crépusculaire.

à partir de

7.99
voir ce film

Lee Sang-Il est un cinéaste japonais d’origine sud-coréenne. Agé de quarante ans, il a écrit et réalisé une dizaine de films avant de se lancer en 2012 dans la réalisation d’un remake du film de Clint Eastwood, Impitoyable. L’action de ce dernier se déroulait en 1880 dans le Wyoming. La figure principale en était un ancien tueur à gages, William Munny, incarné par Eastwood, devenu éleveur de cochons et qui peine à élever ses enfants. A la suite de l’agression d’une prostituée, il est mandaté par le shérif pour reprendre du service avec son ancien partenaire. Tous deux se mettent à la poursuite de l’agresseur…

Ce film dédié à Sergio Leone et Don Siegel, deux figures marquantes du renouveau du western à l’écran, fut l’occasion pour Eastwood de faire ses adieux à un genre qu’il connaissait parfaitement comme acteur puis comme réalisateur. A son propos, il a ainsi déclaré : « C’était le sujet idéal pour le dernier des westerns. » Le film décape en effet l’Ouest de tous ses fards, de toute sa mythologie, de tout son romantisme. Hollywood ne s’est d’ailleurs pas trompé sur l’importance du propos de Clint Eastwood. En 1993, Impitoyable recevra neuf nominations, avant de remporter les Oscars du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur montage et du meilleur second rôle masculin pour Gene Hackman. .

Le cinéaste Lee Sang-Il, vingt après, ne pouvait méconnaître cette aura particulière en décidant de faire le remake du film d’Eastwood. En passant tout simplement des cowboys de l’Amérique de 1880 aux samourais du Japon de l’ère Meiji, toujours en 1880 ! Des Etats-Unis au Japon donc, d’une civilisation à l’autre donc mais avec une même figure de héros fatigué et hanté par son passé.

Le film de Lee Sang-il a donc repris la trame principale du scénario élaboré par David Webb Peoples pour Clint Eastwood. Désormais, le héros est par conséquent un ancien samouraï vivant dans la pauvreté et qui reprend du service. Il s’agit à chaque fois de montrer des personnages qui tentent de faire la paix avec leur propre passé pour aller de l’avant et poursuivre leur route. C’est cette lucidité qui fonde la démarche aussi bien de William Munny que celle de Jubei Kamata. Comme si au même moment, par delà les différences culturelles, il était possible de raconter la même histoire.

Pour incarner son personnage principal, le cinéaste japonais a donc fait appel à son compatriote Ken Watanabe. La carrière cinématographique de ce dernier a débuté en 1984, après des premiers pas au théâtre puis à la télévision. Mais c’est en 1991 qu’il décroche son premier grand rôle. Douze ans plus tard, on le découvre aux côtés de Tom Cruise dans Le Dernier Samouraï d’Edward Zwick. En 2007 , il interprète un général japonais sous la direction de Clint Eastwood dans Lettres d’Iwo Jima et croise ainsi avant le remake d’ Impitoyable la route du cinéaste américain.

Ce n’est pas la première fois que les cow-boys et des samouraïs se rencontrent sur la route des remakes. On peut ainsi songer à l’exemple tutélaire des Sept samouraïs de Akira Kurosawa en 1954 et dont John Sturges donna six ans plus tard sa propre version, Les 7 Mercenaires. On passait cette fois du Japon du XVIè siècle au Mexique du XIXè siècle. Et les « ronins », c’est à dire des samouraïs sans maître issus de la paysannerie, cèdent la place à des mercenaires, soit d’anciens paysans soucieux de se défendre contre des brigands. Comme avec les deux versions d’Impitoyable, les deux films se répondent et tissent des liens indéniables.

Un remake un peu trop remake

7 en supposant qu'on n'ait pas vu Impitoyable avec Clint...Sinon c'est très très très ennuyeux, vu qu'ils ont fait scène par scène à l'identique, seuls les décors et les acteurs changent. Mêmes scènes, mêmes jeux d'acteurs qui tournent un peu à l'imitation ridicule. ...

Lire la suite
7
Ozmaestro

Un Remake du chef d'oeuvre "Impitoyable" à la sauce wasabi !

Il existe aujourd'hui, dans le monde du cinéma moderne, un manque d'inspiration certain qui par conséquent produit des remakes et reboots en pagaille. La plupart d'entre eux donnent des résultats assez médiocres, puisqu' ils n'arrivent que rarement à reproduire l’ambiance, ...

Lire la suite
8
CVOR
 
le contexte
A voir également
Affiche du film INCEPTION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Le dernier samouraï

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Impitoyable

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRASH TEST AGLAÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PLANETE DES VAMPIRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHOUQUETTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRAHISONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film I WISH - FAITES UN VOEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés