Bande Annonce de INTERVISTADécouvrez la bande Annonce de INTERVISTA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2907/fond/2907_w_500.jpg
Federico Fellini
Antonella PonzianiLara WendelMaurizio MeinPaola LiguoriSergio RubiniAnita EkbergAntonio CantaforaFederico FelliniMarcello MastroianniNadia OttavianiChristian BorromeoMaria Teresa BattagliaRoberta Carlucci

INTERVISTA

103 mn

Note de SensCritique :

6.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Federico Fellini.

Casting : Antonella Ponziani, Lara Wendel, Maurizio Mein, Paola Liguori, Sergio Rubini, Anita Ekberg, Antonio Cantafora, Federico Fellini, Marcello Mastroianni, Nadia Ottaviani, Christian Borromeo, Maria Teresa Battaglia. Roberta Carlucci

Synopsis : Alors qu'il s'apprête à tourner L'Amérique adaptée de Kafka, Federico Fellini reçoit des journalistes de la télévision japonaise qui l'interrogent sur son cinéma et sa carrière. Il se souvient : jeune journaliste, il pénétrait pour la première fois dans les studios de Cinecitta... Puis, retour au présent où il cherche des trognes felliniennes pour son nouveau film....

Scénario : Federico Fellini, Gianfranco Angelucci.
Musique : Nicola Piovani.
Pays : Italie
Tags : Drame, Comédie, Souvenirs d'un temps passé, Fortes femmes, Maestros, Une ville : Rome.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Pour beaucoup, la plus belle scène du cinéma de Fellini est ce moment magique de La Dolce Vita où la déesse Anita Ekberg appelle Marcello Mastroianni « Marcello ! » et l'invite à la rejoindre dans la fontaine de Trevi à Rome. En fait, non : la belle scène est, en fait, dans cet Intervista, l'avant dernier film du maestro Federico Fellini : Mastroianni, déguisé en Mandrake le magicien pour les besoins du publicité, fait apparaître la scène de la fontaine sur un drap blanc tendu comme un écran devant Anita, devenue avec les années une créature fellinienne.

Elle a les larmes aux yeux, il la regarde avec tout l'attendrissement du monde et un petit sourire qui semble dire « c'est comme ça, c'est le temps qui passe, ma chérie » et ils se servent un verre de grappa pour trinquer à la magie, enfuie, du cinéma... Dans Intervista, Fellini se met en scène en train d'adapter un roman de Kafka et recevant une équipe de journalistes télé japonais venus l’interviewer sur sa façon de travailler et sur ses anciens films. Le réalisateur leur explique son cinéma et leur montre les studios de Cinecittà où -flash back- il pénètre en 1940, pour interviewer la star du moment alors qu'il n'est encore qu'un jeune journaliste timide et fasciné. Ce Cinecitta où étaient réalisés des peplums et des fantaisies orientales, cette usine à rêves avec des divas capricieuses et des metteurs en scènes survoltés... Puis Fellini revient au présent et ses propres obsessions de cinéaste.

Intervista, c'est la mélancolie et la farce réunies pour donner les clés de l'univers merveilleux et de la mythologie de Fellini. Oui, Cinecitta, c'est fini et la vie ne sera plus aussi « dolce ». Mieux vaut en rire ou du moins continuer à sourire, même à travers les larmes, comme Marcello et Anita. Même si trois ans plus tard, Fellini réalisa un dernier film, La Voce de la luna, Intervista est bien son film-testament. 

S'il est une actrice qui fut l'actrice d'un seul film, ce fut bien la superbe Anita Ekberg, entrée à jamais au panthéon du cinéma grâce à la Dolce Vita de Fellini. Né en 1931 à Malmo en Suède dans une famille très nombreuse où elle avait sept frères et soeurs, Kerstin Anita Marianne Ekberg avait une plastique remarquable et fut élue Miss Suède à 19 ans. Elle ne devint pas Miss Univers mais obtint un contrat de mannequin en Amérique où elle fut repérée par Howard Hugues que sa sompteuse poitrine ne pouvait laisser indifférent.

Aucune trace du contrat qu'il lui fit signer à la RKO... en fait Anita, surnommée l'Iceberg, dira plus tard que ce coquin d'Howard pensait plutôt à l'épouser. Pendant les années 50, elle enchaîne les petits rôles comme dans la série Sheena reine de la jungle ou dans le beau film de William Wellman L'Allée sanglante, avec John Wayne et Lauren Bacall, pour lequel elle reçoit le golden globe du meilleur espoir féminin. Elle balade aussi ses mensurations de rêves dans deux comédies de Jerry Lewis et Dean Martin réalisées par Frank Tashlin, Artistes et modèles en 1955 et Un vrai cinglé de cinéma en 1956. Mais c'est en 1960 qu'a lieu le miracle : Fellini fait appel à elle pour devenir la déesse qui fascine Marcello Mastroianni dans La Dolce Vita. Une icône est née. Et puis... plus rien de notable. Seulement quelques mauvais films tombés dans l'oubli. Juste un rôle de modèle vantant les mérites du lait sur un panneau publicitaire dans La Tentation du docteur Antonio, un sketch du film Boccace 70.

Et encore une présence grâce à Jerry Lewis dans Tiens bon la rampe, Jerry ! Il faut attendre 1987 pour que Fellini, revisitant son cinéma dans Intervista, lui offre un beau rôle, le sien. Anita, trente sept ans après, regardant Anita dans un extrait de La Dolce Vita. Regarder cette créature sublime qu'elle n'est plus mais que le cinéma a immortalisé à tout jamais.

Adieu Cinecitta

Dans l'énorme mise en abîme qu'est Intervista (nous regardons un film sur la création d'un film qui parle d'autres films avec en perspective une réflexion sur la fin d'un cinéma), Fellini est lui-même très présent mais cabotine somme toute assez peu (une image de marque ...

Lire la suite
7
pphf

Etudiants, sortez vos cahiers ! (du cinéma).

Commencer l'appréhension de la filmographie de Fellini par Intervista est une mauvaise idée. Pas que ce soit une mauvaise pioche ; non, mais l'auteur se donne tellement en spectacle qu'il est plus raisonnable d'avoir déjà goûté son Art. La mise en abyme du cinéma est l'occasion ...

Lire la suite
7
Adrast

L'intervista est un film qui se livre au fur et à mesure des visionnages, semblant illustrer à chaque fois plus sombrement le rapport aporétique de Fellini au Cinéma et à l'Amérique, étranges mélanges de magie et de fascisme. ...

Lire la suite
9
dillinger0508
le contexte
  • Egalement interprété par
  • Pas si éloigné
    Rome, LA ville fellinienne où tout se joue et où les studios de Cinecittà se situent dans le quartier de Don Bosco. Décor de tous les rêves du Maestro à laquelle il rend le plus vibrant des hommages dans ce chef d'oeuvre de nostalgie.
  • Egalement realisé par
    Federico Fellini
  • Dans le même genre
    Ce film intitulé ainsi car c'est le huitième ou neuvième opus de Fellini, selon que l'on compte ou pas le premier, coréalisé avec Alberto Lattuada, est sans doute le plus grand film où un cinéaste s'interroge sur son art et convoque ses fantasmes.
A voir également
Affiche du film TÉNÈBRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DESIDERIA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HUIT ET DEMI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés