IRON MAN

À partir de 3.99 €
Aventure / Action - 2008 - Etats-Unis d'Amérique - 121 MIN - VM - HD - Tous publics
Tony Stark, un playboy millionnaire, reprend les commandes de la société de fabrications d'armes fondée par son père. il est secondé par Obadiah Stane, son mentor. Alors qu'il fait une démonstration d'un nouveau modèle en Afghanistan, Stark, sa délégation est attaquée par des moudjahidins, qui le retiennent en otage. Blessé, il construit une armure qui décuple sa force, et l'aide à s'évader. De retour aux USA, il décide de stopper ses arsenals contre la volonté de Stane, lequel veut s'emparer des plans de l'armure pour en faire l'arme ultime.

Réalisé par

6.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Alex Masson
Alex Masson
CHRONIQUEUR

Il aura fallu dix-sept ans pour qu’Iron Man, un des plus célèbres personnage des éditions Marvel soit porté à l’écran. Probablement parce que, contrairement aux autres super-héros, de Spiderman aux X-Men, Tony Stark, est un véritable antihéros. Sans l’armure d’Iron Man, il ne serait qu’un richissime play-boy fêtard, alcoolique et grande gueule. Stan Lee, son créateur, s’est inspiré d’Howard Hughes, le milliardaire excentrique, pour créer Stark et son alter ego.

En avril 1990, Universal en achète les droits, mais ne parvenant pas à écrire un scénario satisfaisant, ils les revendront à la 20th century fox qui, dans la même impasse, les revendra à son tour à New Line cinema, avant que Marvel décide finalement de récupérer le bébé. Nous sommes alors en 1999. Quentin Tarantino sera approché pour écrire et réaliser Iron Man. Suivront au gré des années Joss Whedon et Nick Cassavetes, avant que Jon Favreau ne soit embauché. Celui-ci trouvera le bon angle pour le film, le décrivant comme "une sorte de thriller d’espionnage, un peu comme si Robert Altman avait mis en scène Superman, en y ajoutant des touches de James Bond, Robocop et Batman".

Si Tom Cruise était encore alors prévu pour interpréter Stark, Favreau lui préféra Robert Downey Jr. entre autres parce qu’avec son propre parcours, entre coups d’éclats et scandales, l’acteur lui paraissait parfait pour faire de Stark un "attachant connard". à raison : la performance de Downey Jr., toute en paradoxes et complexité, a conquis critique et public. 

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Jon Favreau

SHERLOCK HOLMES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité