J'EMBRASSE PAS

Bientôt disponible
Parce que Philippe Noiret s'est inspiré de Roland Barthes pour son personnage
Drame - 1991 - France|Italie - 111 MIN - Tous publics
Ayant fui son Sud-Ouest natal et sa mère, une femme battue, dominée par un mari tyrannique, le jeune Pierre monte à Paris pour retrouver Evelyne, une femme qu'il a rencontrée à Lourdes et qui devient sa maîtresse. Peu après, il se lie avec Saïd, qui lui présente son oncle homosexuel, Dimitri...

Réalisé par

6.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

André Téchiné a bientôt 47 ans et n’a pas tourné depuis quatre ans lorsqu’en février 1991 il entame le tournage de J’embrasse pas, sur un scénario original et autobiographique de Jacques Nolot, cinéaste et comédien, déjà vu, entre autres, chez Téchiné, notamment dans le Lieu du crime et les Innocents.

Dans J’embrasse pas, un film réalisé par « un humaniste désespéré », comme l’écrira Pierre Murat dans Télérama, un jeune provincial de 18 ans à peine, prénommé Pierre, débarque à Paris pour devenir comédien. De petits boulots en rencontres de fortune (et d’infortune), la rigueur des temps le poussera à se prostituer. Parmi ces rencontres, il y aura Evelyn (Hélène Vincent), une infirmière en mal d’affection, Saïd (Roschdy Zem), le neveu de Dimitri (Ivan Desny), un vieil homosexuel ami de Romain Dumas (Philippe Noiret), producteur d’émissions culturelles à la télévision et, enfin, Ingrid (Emmanuelle Béart), une prostituée dont Pierre va tomber amoureux.

Dans le rôle de ce jeune homme, un inconnu de 23 ans : Manuel Blanc. « Dès que je l’ai vu en gros plan, dira de lui André Téchiné après une série d’essais, j’ai trouvé qu’il avait une présence attachante et [...] qu’il pouvait être, tour à tour, beau ou laid, rond ou maigre, fragile ou dur. » Trois mois après la sortie du film, Manuel Blanc remportait le César du meilleur jeune espoir masculin.

Tags

Contexte

Manuel Blanc

Regard sur la prostitution masculine newyorkaise, à la fin des années 60.

André Téchiné

Henri (Jean-Hugues Anglade) va se prostituer par amour pour Jean (Vittorio Mezzogiorno) un homme plus âgé que lui.

BEAUMARCHAIS L’INSOLENT (1996)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité