JACKIE BROWN

Bientôt disponible
Policier / Suspense - 1998 - Etats-Unis d'Amérique - Tous publics
Jackie Brown, une hôtesse de l’air, se fait coincer à la douane alors qu’elle transportait illégalement de l’argent pour le compte d’Ordell Robbie, un trafiquant d’armes. L’agent des douanes lui propose un marché : en échange de sa liberté, elle doit aider à coincer Ordell. Le risque est élevé, Ordell étant réputé pour liquider tous ceux qu’il soupçonne de vouloir le trahir. En attendant, Jackie est libérée par un prêteur sur gages qui tombe amoureux d’elle. Avec sa complicité, elle imagine alors un plan pour doubler à la fois Ordell, la police et partir avec l’argent.

Réalisé par

7.3 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Gérard Delorme
Gérard Delorme
CHRONIQUEUR
Après le triomphe planétaire de Pulp fiction, Tarantino a pris trois ans pour peaufiner l’écriture de cette adaptation d’un roman d’Elmore Leonard. D’un ensemble de personnages  multiples et imprévisibles, qui passent leur temps à se trahir, il finit par mettre en avant l’improbable histoire d’amour entre un prêteur sur gages et une hôtesse de l’air.  Avec un mélange de virtuosité , de flair et de sincérité , il fait la démonstration  de ses considérables qualités : écriture, dialogues , choix et direction des acteurs, choix et placement de la musique, et sans oublier une capacité unique à s’inspirer de  la culture pop tout en lui rendant hommage . Seul bémol, qui n’est pas encore devenu un écueil, l’indulgence avec laquelle il laisse filer les dialogues. Malgré ses longueurs, Jackie Brown reste un film de beaucoup de superlatifs : c’est probablement le meilleur film de Tarantino, une des meilleures adaptations d’Elmore Leonard au cinéma, le meilleur rôle de Pam Grier, et on peut dire la même chose pour Robert Forster.
Contexte

Quentin Tarantino

COFFY

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité