JALOUSE

À partir de 11.99 €
Karin Viard finit par être touchante dans la peau d'une femme que l'on voudrait dans un premier temps gifler tant elle est odieuse. Une superbe performance.
Comédie - 2017 - France - 103 MIN - VF - HD - Tous publics
Nathalie Pêcheux est une femme divorcée, mère d'une fille de 18 ans dont elle a la garde. Elle est enseignante et vit confortablement. Mais elle est mal dans sa peau et d'une jalousie maladive vis à vis de tous ceux qui l'entourent et dont la réussite l'oppresse. Qu'il s'agisse de ses collègues, de ses voisins, de ses amis... et même de sa fille. Il lui arrive de se montrer odieuse. Par exemple avec une nouvelle collègue dont le charme et la jeunesse l'agressent. Mais c'est sa fille qui prend tous les coups. Celle-ci rêve de devenir danseuse. Sa mère fera donc tout ce qu'elle peut pour contrecarrer son projet...
6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

L’héroïne de ce film se nomme Nathalie Pêcheux, tout le monde ne peut pas s’appeler Scarlett O’Hara. Elle est professeur de lettres, divorcée, la cinquantaine apparemment heureuse. Elle vit avec sa fille, majeure depuis peu et à qui la vie tend les bras. C’est là que le bât blesse, car notre Nathalie a le sentiment qu’à l’inverse la vie ne lui fait plus de cadeau, qu’elle ressemble à une peau de chagrin. Elle nourrit dès lors une jalousie de plus en plus maladive à l’égard de ceux qui vivent sans amertume, autant dire à peu près tout le monde. Et elle entreprend de leur faire payer cher.

Jalouse est un film courageux, car il n’est pas facile de placer un personnage aussi négatif, aussi désagréable au centre d’un récit et d’inviter les spectateurs à s’y identifier. Il arrive de temps à autre que les dents grincent, mais les signataires du film nous mettent tout de même dans leur poche. D’une part parce que c’est Karin Viard qui incarne l’odieuse et que nous percevons sans difficulté une fragilité derrière son agressivité bête et méchante. Et d’autre part parce que Jalouse est une comédie.

Mais c’est tout le prix de ce film plus subtil qu’il n’y paraît au premier regard que de susciter de concert rire et malaise. Les situations sont sans doute caricaturales, mais cela ne nous empêche pas de percevoir l’énergie vacharde de notre héroïne comme une émanation de pulsions autodestructrices, voire suicidaires, du moins socialement. Il faut d’ailleurs tout le talent, toute la délicatesse, pour reprendre un terme cher aux frères Foenkinos, de Karin Viard pour que nous fassions nôtre l’ambiguïté du personnage, capable de passer en une fraction de seconde du sourire chaleureux au trouble le plus contagieux.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Karin Viard

La jalousie est le ressort dramatique de tout le film

Stéphane Foenkinos

Une femme d'âge mûr jalouse sa fille, dont elle entreprend de saboter le mariage

21 NUITS AVEC PATTIE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS

Même casting