JE CROIS QUE JE L'AIME

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que pour la première fois, Pierre Jolivet s'essayait à la rom com
Comédie - 2007 - France - 86 MIN - VF - HD - Tous publics
PDG d'une entreprise en plein essor, Lucas se remet difficilement de sa dernière aventure amoureuse. La femme avec qui il entretenait une liaison était en fait chargée de l'espionner pour ses concurrents. Depuis, ce riche homme d'affaires rechigne à s'engager, craignant d'être à nouveau trahi...

Réalisé par

5.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Lucas, un riche quadra industriel divorcé, est irrésistiblement attiré par Elsa, céramiste réputée à qui il a commandé une fresque pour le hall de son entreprise. Suspicieux malgré tout, il va recourir aux services du détective privé de sa société pour enquêter sur Elsa et les raisons de son célibat. Elsa, c’est Sandrine Bonnaire. Lucas, c’est Vincent Lindon. Quant au privé, il est incarné par François Berléand. Tel est le point de départ du film réalisé par Pierre Jolivet.

Pierre Jolivet a écrit cette comédie sur l’amour avec son complice de toujours, le scénariste Simon Michael. Ensemble, ils ont eu l’envie de faire revivre le début d’une histoire d’amour, le moment où deux êtres tombent amoureux, mais à un âge où tout devient compliqué. Leur héroïne a 38 ans et leur héros 43. Pour ces quadragénaires, l’art de la séduction devient plus difficile à mette en œuvre que par le passé. C’est précisément ce qu’ont voulu raconter Pierre Jolivet et son coscénariste.

Dans une autre vie, Simon Michael travailla dans un régiment de parachutistes qui faisait du renseignement puis directement aux Renseignements généraux. C’est donc lui qui est à l’origine du personnage du détective privé, c’est lui qui a imaginé que Lucas, alias Vincent Lindon, venait d’être la victime sentimentale et professionnelle d’une « taupe » implantée dans son entreprise pour le piéger. Je crois que je l’aime, c’est d’abord l’histoire d’une méfiance amoureuse. Découvrons-la !

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Sandrine Bonnaire

Comme Pierre Jolivet, Tonie Marshall invente un personnage de détective privé, ici au féminin, aux méthodes peu orthodoxes...

Pierre Jolivet

Tonie Marshall explore à sa façon les arcanes des histoires d'amour chez les quadras...

PRENDRE LE LARGE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité