Je rêvais de l'Afrique

Bientôt disponible
le film est une véritable ode à la nature sauvage du continent afriacain et à celles et ceux qui la défendent
Aventure / Action - 2000 - Etats-Unis - 114 MIN - Tous publics
Un terrible accident de voiture fait se rencontrer Kuki Gallmann et Paolo ainsi que le jeune fils de ce dernier, Emanuele. Ensemble, ils se découvrent une passion commune : l'Afrique. Ils décident alors de s'installer tous les trois au Kenya et d'y fonderr un foyer au beau milieu de la nature. Mais le sort continue de s'acharner sur eux et Kuki Gallmann devra continuer seul leur aventure commune au service de l'Afrique et de ses espèces animales menacées.

Réalisé par

4.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

A l’origine du film de Hugh Hudson, « Je rêvais de l’Afrique », on trouve un livre, une autobiographie écrite par Kuki Gallmann. Elle y racontait sa rencontre avec Paolo son futur mari après un terrible accident de voiture puis leur rêve commun d’Afrique. Ils vont le concrétiser en 1972 en bâtissant une « ferme africaine » à partir de laquelle ils consacrent toute leur énergie à la sauvegarde de la nature sauvage qui les environne. Suite à la mort accidentelle de son mari, elle décide de poursuivre leur mission en créant au Kenya une fondation pour la protection de l’environnement et des animaux comme les éléphants et les rhinocéros. C’est Kim Basinger qui incarne le rôle de cette femme déterminée et l’actrice a dû se glisser dans la peau de ce personnage hors du commun comme elle l’a elle-même raconté : « J’ai vécu avec ce film une aventure éprouvante qui a des points communs avec celle de Kuki. Il m’a fallu apprendre à conduire des tracteurs, à fréquenter des serpents, à manier des chevaux rétifs, j’ai passé des heures dans des tempêtes de sable et j’ai côtoyé des animaux étranges et dangereux. Si quelqu’un m’avait dit  que dans ma vie, je devrais me battre avec un python de quatre mètres, je l’aurais cru fou… ». Fin de citation et en route pour l’Afrique sauvage…

 

Contexte

Kim Basinger

D'autres grands espaces que ceux de l'Afrique, mais une même passion pour la nature sauvage : tel est le point commun des héros de deux films.

Hugh Hudson

Le destin de Karen Blixen, auteur du livre dont s'est inspiré Sydney Pollack, n'est pas très éloigné de celui de l'héroïne du film de Hugh Hudson, avec la passion pour l'Afrique en dénominateur commun essentiel.

L.A. CONFIDENTIAL

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité