Je te survivrai

À partir de 2.99 €
Drame - 2014 - France - 90 MIN - VF - Tous publics
Joe est un ambitieux agent immobilier, très doué pour les affaires, mais nul pour les sentiments. Propriétaire d’une luxueuse villa à la campagne, il déteste Blanche, sa vieille voisine qui refuse de lui vendre sa cabane pour qu’il se construise un golf. Prêt à tout pour la chasser, il descend un matin dans le puits qui alimente la pompe de la veille afin de saboter son installation. Mais, lorsqu’il veut remonter, son échelle de corde casse et il se retrouve seul au fond du puits, sans réseau sur son téléphone. Personne ne sait où il est, sauf Blanche décidée à profiter de la situation

Réalisé par

5.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Philippe Rouyer
Philippe Rouyer
CHRONIQUEUR

Avant de donner son titre à ce premier long métrage du cinéaste belge Sylvestre Sbille, Je te survivrai a été le titre d’une chanson très populaire de Didier Barbelivien, interprétée par Jean-Pierre François en 1989. On entend ici cette chanson à deux reprises, mais elle n’est pas à l’origine du film.

Sylvestre Sbille a eu l’idée de cet homme enfermé dans un puits en repensant à l’histoire qu’un ami venait de lui raconter. Celle d’un peintre en bâtiment coincé dans un ascenseur, dans le noir, à une époque où il n’y avait pas de portable. C’est Emmanuelle Pirotte, la compagne de Sbille et sa coscénariste, qui a eu l’idée de s’inspirer pour le personnage principal, du gérant de l’agence immobilière où elle avait travaillé trois mois et qu’elle définit comme  « une grande gueule insupportable, mais super attachante » Les autres employés de l’agence doivent également beaucoup aux collègues de la coscénariste de cette agence. Mais l’idée force du film est d’avoir opposé au protagoniste dans son puits, sa vieille voisine qu’il a toujours méprisée et qui se trouve être la seule qui soit en position de le faire remonter à la surface. Avec humour, le scénario bascule alors du thriller et de l’histoire de survie à la fable humaniste, avec un duel entre deux têtes dures, qui devient drôle et émouvant.

Pour incarner Joe, Sbille a tout de suite pensé à Jonathan Zaccai, mais celui-ci étant indisponible, il avait choisi Renaud Rutten, remarqué dans diverses productions belges de Bullhead à Alleluia, en passant par Eldorado de Bouli Lanners. Mais quand Rutten, blessé aux deux genoux peu avant le tournage, a été dans l’impossibilité de tourner pendant plusieurs semaines, Sbille a recontacté Zaccai qui, par miracle, était disponible, le film sur lequel il s’était engagé ayant été repoussé.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Un autre film coproduit par André Logie et Alain Attal

Sylvestre Sbille

Une autre histoire d'homme séquestré par une femme qu'il déteste

ELÈVE LIBRE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec le service d'abonnement VOD illimité FilmoTV, voir vos films sur vos supports préférés en un clic ! FilmoTV, un système multi-écrans : PC classique, application OS Android, système iPhone et tablettes PC, TV par câble, télévisions sur Internet, c'est ouvert ! Découvrez vos films historiques par abonnement VOD ou de vos films western à télécharger. Pour cela parcourez les pages mode d'emploi ou comment s'abonner.