Bande Annonce de JEUNE ET JOLIEDécouvrez la bande Annonce de JEUNE ET JOLIE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4898/fond/4898_w_500.jpg
François Ozon
Charlotte RamplingFantin RavatFrédéric PierrotGéraldine PailhasJohan LeysenMarine VacthNathalie RichardCarole FranckDjedje ApaliJeanne RuffLaurent DelbecqueLucas PrisorOlivier DesautelSerge HefezStefano Cassetti

JEUNE ET JOLIE

90 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : François Ozon.

Casting : Charlotte Rampling, Fantin Ravat, Frédéric Pierrot, Géraldine Pailhas, Johan Leysen, Marine Vacth, Nathalie Richard, Carole Franck, Djedje Apali, Jeanne Ruff, Laurent Delbecque, Lucas Prisor, Olivier Desautel, Serge Hefez. Stefano Cassetti

Synopsis : Jeune fille de bonne famille, Isabelle est impatiente de vivre sa première expérience sexuelle. Un soir, lors de vacances en famille sur la Côte d'Azur, elle perd sur une plage sa virginité sans éprouver le moindre plaisir. L'automne suivant, dans les beaux quartiers parisiens, cette adolescente de 17 ans décide de vivre une aventure interdite en s'adonnant à la prostitution...

Scénario : François Ozon.
Musique : Philippe Rombi.
Pays : France
Tags : Drame, Sans vêtements, C'est combien ?, Des ados, Films satiriques, L'art de la séduction.

à partir de

9.99
voir ce film
Jeune et jolie. Le titre suggère la bluette. Mais c'est évidemment une fausse piste. Puisque la jeune fille dont le film de François Ozon brosse le portrait, effectivement jeune et jolie, se prostitue. Non pas pour survivre, pas même pour boucler ses fins de mois, nous ne sommes pas chez Emmanuelle Bercot, qui racontait il y a peu dans Mes chères études l'histoire d'une étudiante contrainte à subvenir à ses besoins par des moyens que la morale réprouve. L'approche d'Ozon n'est pas sociologique, le film ne pose pas la question de savoir s'il faut pénaliser le client. Il aurait sans doute été facile de montrer que notre héroïne vivait au sein d'une famille anxiogène. En fait la sienne est plutôt cool... Le mystère reste entier. Un vertige a saisi l'adolescente, un peu à la manière de celui de Belle de jour dans le très beau film de Bunuel.

Le sujet du film est donc plus complexe, plus alambiqué qu'il ne semble au premier regard. Jeune et Jolie parle de la folle opacité de l'âme humaine. Manifestement Ozon cherche à retrouver des émotions de l'adolescence, un âge difficile dont il ne garde pas un très bon souvenir. Et l'on croit d'autant mieux à son implication personnelle que le film est basé sur un sujet original et qu'il survient après deux adaptations, Potiche et Dans la maison. Comme le reconnaît le cinéaste: les films qui parlent de l'adolescence sont souvent empreints d'une espèce de nostalgie. Il avait donc envie de quelque chose d'un peu plus cru.

Cru, Jeune et Jolie l'est assurément. Mais, à l'image de son héroïne, le film dégage comme un mélange rare et envoûtant de fragilité et de force butée et provoquante. Isabelle est si fragile quand elle perd son pucelage dans les bras d'un grand dadais dont elle se moque comme de colin-tampon, comme pour se débarrasser d'un poids, ou quand elle est confrontée à des clients parfois brutaux. Mais elle est si forte dans son désir de prendre en main son destin, de tenir tous les autres à l'écart d'une double vie dont elle est la seule à détenir la clé.
Le film s'articule autour de quatre saisons, de l'été au printemps. Il s'en est fallu de peu qu'une cinquième saison vienne se greffer, soit un second été. Ce qui aurait été une entorse à la philosophie du tournage, qui s'est déroulé de façon chronologique. Or les deux étés avaient été tournés à la suite l'un de l'autre. Et l'enfance du visage d'Isabelle ne concordait plus avec ce qu'elle avait traversé. Le film se serait en outre terminé sur une fausse harmonie familiale retrouvée alors que nous restons au contraire sur un vrai désarroi. Cette histoire de saisons n'est sans doute pas neutre. Il y a dans Jeune et Jolie comme une morale rohmérienne, y compris dans le ton employé, faussement détaché, en tous cas loin des provocations flamboyantes des premies films d'Ozon, Sitcom, Les Amants criminels. Mais c'est la même défiance vis-à-vis du cocon familial.

Un rejet qui ne pouvait qu'intéresser les psys. Il en est un d'ailleurs qui apparaît dans le film, Serge Hefez, qui, d'une certaine manière joue son propre rôle, puisqu'il est dans le civil l'un des spécialistes de l'adolescence. Pour lui Jeune et Jolie parle davantage de cet âge de tous les dangers que  purement de sexualité. Il se greffe ainsi à la longue liste des films qui explorent la psyché adolescente, de La Boum à La Vie d'Adèle, en passant par A nos amours. Mais le cinéaste ne s'est pas contenté de fréquenter les hopitaux, il a également rencontré des flics afin de confronter son histoire au fonctionnement réel de ceux qui ont en charge la protection des mineurs. Quitte à assumer certaines inexactitudes. La police n'aurait jamais, par exemple, commencé par rencontrer la mère de l'adolescente, au cas où celle-ci serait mêlée à l'affaire. En bon français, cela s'appelle du proxénétisme.

Mais Jeune et Jolie se devait de conserver sa part de romance. Si les premiers plans du film, quand Isabelle est observée à travers les jumelles de son frère la présente comme vulnérable, notre héroïne propose très vite son regard sur le monde, avant de l'imposer. Mine de rien, Ozon est féministe, il aime les femmes. Même si ses films présentent le sexe faible comme manipulateur et soumis à des contradictions insolubles. Mais ils le font avec beaucoup de recul, comme si ce qui nous est donné à voir n'était que le théâtre de la vie, un théâtre absurde, il va sans dire. Le cinéaste annonce d'ailleurs la couleur dès sa note d'intention: "De ce chaos je voulais faire un film doux, tendre, sentimental, accompagner cette jeune fille sans jugement moral ou puritanisme, un film girly qui épouse les goûts de mon héroïne, en couleurs pastels, caméra souple et légère et en chansons sentimentales. Justement, parlons-en des chansons. Ozon aime décidemment les chansonnettes les plus simples, mais qui expriment mieux qu'un long discours l'état d'esprit de ses personnages. Après les numéros chantés et dansés de 8 femmes, ce sont les chansons de Françoise Hardy qui sont ici à l'honneur..
le contexte
A voir également
Affiche du film LOUIS FERDINAND CÉLINE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHEVALIERS DU CIEL
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film 8 FEMMES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NATASHA
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés