JOHNNY MNEMONIC

Bientôt disponible
Parce que le film se déroule au 21ème siècle, parle de piratage de réseaux, et que c'est de la science fiction bien sûr
Science-fiction - 1995 - Etats-Unis - 96 MIN - interdit aux moins de 12 ans

En 2021, afin de lutter contre un syndrome mortel causé par l’énorme quantité d’informations reçues chaque jour par chaque être humain, des résistants utilisent des « messagers mnémoniques » pour communiquer entre eux. Les cerveaux de ces messagers ont été aménagés pour recevoir ces informations. Afin d’en implanter toujours plus, les souvenirs de jeunesse ont été effacés. Johnny est l’un de ces messagers et, aujourd’hui, il aimerait bien recouvrer la mémoire...

Réalisé par

4.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Peintre, sculpteur et cinéaste, Robert Longo est un artiste américain né à New York en 1953 et qui commença à faire parler de lui au début des années 1980, avec une série de dessins au fusain intitulée Men in the Cities. A la même époque, son compatriote, l’écrivain de science-fiction William Gibson écrit l’une de ses premières nouvelles, Johnny Mnemonic. Chef de fil du mouvement « cyberpunk » – un sous genre de la science-fiction où se côtoient geeks et rockers dans un futur assez proche –, William Gibson ne fera paraître sa nouvelle qu’en 1986, dans le recueil intitulé Gravé sur chrome.

 

C’est alors que Robert Longo la découvre et, passionné de cinéma depuis toujours, commence à l’adapter, en compagnie de son auteur. Malheureusement, rares sont ceux qui croient en son projet, qui devra patienter cinq longues années au fond d’un tiroir avant qu’enfin cette histoire de cybermessager à la mémoire pleine n’intéresse un certain Don Carmondy, déjà producteur ou coproducteur d’une trentaine de films, dont les deux premiers et terrifiants longs métrages de David Cronenberg ainsi que plusieurs films d’actions menés par Chuck Norris.

 

Johnny Mnemonic fut tourné, en grande partie à Toronto et à Montréal, de février à avril 1994, avec, dans le rôle titre, un jeune comédien sino-britannique de 30 ans, Keanu Reeves, qui venait, tout juste, d’échapper à l’autobus en folie de Speed. Dans le rôle du méchant, le Suédois, champion d’Europe de karaté et spécialiste du genre, Dolph Lundgren, le méchant de Rocky IV et de Universal Soldier, une référence !

Contexte

Keanu Reeves

Effacer des morceaux de mémoire est, également, monnaie courante pour le professeur Mierzwiak...

Robert Longo

Ce ne sont pas des messages mais des livres entiers que les « hommes-livres » enregistrent dans leur mémoire, en les apprenant par coeur.

MATRIX (1999)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité