JOURNAL

Disponible dans le Pass
Parce que la démarche de Sébastien Laudenbach rappelle ici celle d'Alain Cavalier
Jeunesse - 1998 - France - 12 MIN - VF - HD - Tous publics

Le journal intime dessiné du réalisateur Sébastien Laudenbach, qui illustre des bribes de sa vie entre octobre 1996 et mars 1997. Le jeune homme romantique mais timide rencontre plusieurs femmes (Anne, Dorothée ou Lise), achève une relation amoureuse et en commence une autre. D’autres événements rythment la vie du réalisateur : des fêtes d’anniversaire, des grèves, des jours ...

6.4 / 10
6.4 / 10
1 min avant1 min avant
Stéphane Kahn
Stéphane Kahn
CHRONIQUEUR

Si l’on parle beaucoup, depuis de nombreuses années, de « documentaire animé », il faut reconnaître à Sébastien Laudenbach d’avoir été, en France, l’un des premiers à marier animation et intimité. Si, en 1998, la vidéo et le cinéma expérimental s’étaient depuis longtemps saisi de la forme du journal filmé, ce film importait ce mode de narration dans un champ inhabituel. Transposant en images animées un genre littéraire que la bande dessinée effleurait parfois déjà, le jeune homme appréhendait le cinéma comme un carnet de croquis, un tourbillon d’impressions et de sentiments que ses crayonnés venaient traquer au plus près.

Processus logique après tout, car, porté par la voix du réalisateur, le film – dessiné – se construit aussi en autarcie, se donne comme un « work in progress » où la démarche de griffonner chaque jour en vue de faire œuvre rappelle, d’une certaine manière, celle d’un Alain Cavalier enregistrant alors son quotidien avec sa petite caméra. C’est bien en cela – à l’instar d’autres formes artistiques mettant l’individu et l’expérience intime au cœur d’un projet créatif – que le film touche. Dans cette manière qu’il eut d’accompagner le cheminement sentimental du personnage quelques mois durant. Au jour le jour, sans plan prédéfini.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver JOURNAL ANIMÉ (Un autre journal, moins intime: pendant deux mois (du 15 septembre au 15 novembre 2015), le réalisateur Donate Sansone a dessiné l'actualité mondiale, avec le choc des attentats de Paris.) ou encore LE FILMEUR (Parce c'est le journal intime en images du grand réalisateur Alain Cavalier, qui filme sa vie entre 1994 et 2005.).

Pas si éloigné