JOYEUX COMPÈRES

Parce que le film (adaptant Marguerite de Navarre!) est à la fois polisson et franco-canadien
Comédie - 1973 - Canada|France - 88 MIN - VF - Tous publics

A la Renaissance, on croise des moines errants, gourmands et obsédé sexuels, des maîtres artisans qui essaient de trousser leurs domestiques, mais aussi des femmes de bourgeois qui ne refusent pas non plus le plaisir.

1 min avant1 min avant
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

À la fin du 16e siècle, les aventures érotico-comiques de moines gourmants, de couples bourgeois, de maîtres artisans et de leurs domestiques peu farouches.

Parmi ces histoires : un homme essaie de trousser sa femme de chambre ; une femme apprend que son époux l’a trompée ; un jeune séducteur se révèle un piètre amant.

Les moines de l’ordre des Cordeliers vont quant à eux de ville en ville pour mendier le gîte et le couvert, mais se retrouvent à vivre des situations bien peu catholiques.

Réalisé par

3.9 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Michel Galabru

L'Heptaméron de Marguerite de Navarre (1559) est un recueil de 72 nouvelles dont certaines sont adaptées dans "Les Joyeux compères". En Italie, son équivalent est le "Decaméron" de Boccace, porté à l'écran avec verve par Pasolini.

Claude Pierson

Parce que cette comédie américaine met en scène des religieux (et surtout des religieuses) lubriques, en s'inspirant d'authentiques textes de la Renaissance italienne.

NE PRENDS PAS LES POULETS POUR DES PIGEONS