Juana la Loca

Bientôt disponible
Pour découvrir une comédienne, vraiment, dont le nom est Pilar Lopez de Ayala
Politique / Histoire - 2002 - Espagne | Italie - 115 MIN - Tous publics
Jeanne, fille des Rois Catholiques, quitte l'Espagne en 1496 pour aller en Flandre rejoindre son futur époux, le beau Philippe d'Autriche. Bientôt, Jeanne devra faire face aux infidélités de son incorrigible mari en même temps qu'elle accède au très convoité trône de Castille.

Réalisé par

6 / 10
1MNavant
2MNaprès
José Riba
José Riba
CHRONIQUEUR

Juana la Loca, Jeanne la Folle, fille des Rois Catholiques, n’eut pas une vie facile. C’est le moins qu’on puisse dire…
Fin du XVe siècle, quatre ans après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, la jeune et vierge princesse prit le bateau pour aller rejoindre son futur époux en Flandre, Philippe, un bellâtre qui fit naître en elle l’ardeur, la passion, l’amour fou… « Je veux être ta femme, ta femelle, ta putain », résuma Jeanne à son époux en guise de déclaration d’intentions…

Cette femme devint souveraine de Castille en 1504, à la mort de sa mère, la reine Isabelle, ce qui attisa des intrigues et des convoitises dont elle n’avait guère à faire, tellement elle était éprise de son bel homme… Mais Philippe… il aimait les femmes, au pluriel, et surtout il voulait bien être roi titulaire, et pas seulement consort. Avec le soutien de son beau-père Ferdinand et d’une bonne partie de la cour de Castille, il se mit à l’œuvre pour proclamer que Jeanne était folle à lier, et non pas folle d’amour et de jalousie… Une histoire si intense devait forcément titiller Vicente Aranda, réalisateur septuagénaire très porté sur les tourmentes dans les relations entre femmes et hommes ! Des sujets explosifs, en tandem le plus souvent avec une Victoria Abril torride.

Juana la loca s’inscrit dans la tradition des films sur l’histoire d’Espagne que le cinéma offrait fréquemment sous Franco : beaux habits, chevaux, intrigues, armures… voix off solennelle. Le film de Aranda a même un précédent illustre, Locura de amor, en 1947.
Mais le film d'Aranda a un bonus considérable en la personne de Pilar López de Ayala. La jeune comédienne, que le public français a pu apprécier en amie dévouée d’un couple gay dans Comme les autres, donne un souffle particulier à ce film pour le distancer de la froideur des productions en carton pâte et le rapprocher de l’élan d’une Reine Margot de Chéreau, par exemple.

Contexte

Vicente Aranda

LAS 13 ROSAS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec la plateforme de téléchargement légal de films FilmoTV, regarder les meilleurs films sur vos supports préférés est simple comme bonjour ! FilmoTV, une plateforme multi-supports : PC classique, application smartphones Android, OS iPhone et tablettes PC, TV sur fibre optique, télévisions connectées, c'est ouvert ! Profitez de vos films western par abonnement VOD ou de vos films d'histoire à télécharger. Pour cela dirigez vous sur nos pages mode d'emploi ou comment s'abonner.