JUST A KISS

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Pour la poésie qui y règne, Roméo et Juliette post-11 septembre
Drame - 2004 - Royaume-Uni - 100 MIN - VO - Tous publics
L'histoire d'un amour impossible entre un jeune professeur de musique, catholique irlandaise bon teint, et un DJ d'origine indo-pakistanaise. Une histoire d'amour sur fond de tension communautaire. Une love story vouée à l'impasse (on est chez Loach quand même) entre un Roméo et une Juliette de notre temps.

Réalisé par

6.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gael Golhen
Gael Golhen
CHRONIQUEUR

Les mots « Ken Loach » et « romantique » ne vont pas immédiatement de pair. A sa sortie en 2003, Just A Kiss avait surpris les aficionados du cinéaste. Après la grisaille de Sweet Sixteen, après la brève (et violente) parenthèse US de Bread and Roses, Ken Loach s'offrait en effet un détour par le rose. Mais un rose pastel teinté d’un peu de mélancolie quand même. Avec Just a Kiss, Loach délaissait la fresque collective et la lutte sociopolitique pour se concentrer sur un drame intime. Fini les banlieues miséreuses, le prolétariat : Loach changeait d’horizon.

Inspiré par un poème du romantique écossais de Robert Burns (Ae Fond Kiss), Just a Kiss raconte l'histoire d'un amour impossible entre un jeune professeur de musique, catholique irlandaise bon teint, et un DJ d'origine indo-pakistanaise. Une histoire d'amour sur fond de tension communautaire. Une love story vouée à l'impasse (on est chez Loach quand même) entre un Roméo et une Juliette de notre temps. Ce mélo post-11 septembre reçu Le Prix du Jury œcuménique du Festival de Berlin 2004 et le César du meilleur film de l'Union Européenne en 2005.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Ken Loach

LA RONDE DE NUIT

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS