Bande Annonce de KABOOMDécouvrez la bande Annonce de KABOOM sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2330/fond/2330_w_500.jpg
Gregg Araki
Thomas DekkerChris ZylkaHaley BennettJames DuvalJuno TempleKelly LynchNicole Laliberté

KABOOM

83 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Gregg Araki.

Casting : Thomas Dekker, Chris Zylka, Haley Bennett, James Duval, Juno Temple, Kelly Lynch. Nicole Laliberté

Synopsis : Smith, un étudiant obsédé par un étrange rêve récurrent aux allures de prophétie, vit des jours insouciants entre expériences sexuelles et drogues hallucinogènes. Un soir, en revenant d’une fête organisée sur le campus, il assiste à l’assassinat d’une mystérieuse fille aux cheveux roux. De son côté, sa meilleure amie Stella a une aventure avec une sorcière lesbienne. A partir de là, les choses ne font que devenir de plus en plus bizarres pour Smith et ses amis…

Scénario : Gregg Araki.
Musique : Robin Guthrie, Vivek Maddala.
Pays : France | Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédie, La terre en danger, Joyeusement gay, Jeunes américain(e)s, Films de Colocataires, Comédies d'horreur, Festival de Sundance.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Kaboom est le dixième film du réalisateur underground américain Gregg Araki. Il s’est fait connaître sur la scène internationale avec sa "Trilogie Apocalyptique de l’Adolescence" regroupant Totally Fucked Up, The Doom Generation et Nowhere. On lui doit aussi, dans un registre un peu plus grand public, Mysterious Skin et Smiley Face avec Anna Faris.

Quel que soit le registre qu’ils explorent, de la comédie trash au drame intimiste, tous les films d’Araki ont en commun le même aspect "No Future", aussi bien dans le message qu’ils délivrent que dans l’attitude même leurs protagonistes qui, le plus souvent, vivent comme si la fin du monde devait arriver le lendemain. Kaboom n’échappe donc pas à la règle, et remporte haut la main le pari de faire s’équilibrer le côté "comédie légère et acidulée" tout en décrivant en contrepoint une jeunesse littéralement rongée par le cynisme et pour laquelle rien ne semble avoir vraiment d’importance.

Kaboom a été présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes 2010. Il est le premier film à avoir obtenu la "Queer Palm", un nouveau prix récompensant les films contribuant à la visibilité des sujets lesbiens, gays, bisexuels et transgenres au cinéma.

Gregg Araki n’est pas seulement un réalisateur en marge (même si je dis ça comme un compliment), c’est aussi un cinéaste cinéphile avec des références fortes. Ainsi, il n’hésite pas à citer David Lynch et sa série Twin Peaks comme des influences directes sur Kaboom. Par ailleurs, quand le personnage de Smith dit qu’il fait des études de cinéma, on peut voir à l’écran des images de Un chien andalou de Luis Buñuel.

A propos de l’acteur principal du film, Thomas Alexander Dekker, il a commencé sa carrière à l’âge de six ans dans la série Les Feux de l'Amour. Il a également tourné pendant trois ans dans l’adaptation télé du film Chérie, j'ai rétrécie les Gosses. Plus récemment, il a eu un rôle récurrent dans la première saison de Heroes, et il a interprété le personnage de John Connor dans la série Terminator : les Chroniques de Sarah Connor. Au cinéma, on a pu le voir en blondinet flippant dans Le Village des Damnés de John Carpenter, mais aussi dans Ma vie pour la tienne de Nick Cassavetes, ou encore dans le remake des Griffes de la Nuit de Samuel Bayer.

Enfin, pour finir sur le réalisateur Gregg Araki, il ne faut pas le confondre avec le photographe japonais Nobuyoshi Araki, avec lequel il n’a aucun lien de parenté. Malgré cela, il est aisé de faire une passerelle entre leurs œuvres respectives, les deux artistes étant, à en juger par leur travail, obsédés par la jeunesse, le sexe et la mort.

Pas facile de critiquer Kaboom. C'est un peu un film nul, mais assumé. A savoir que le film part dans le grand grand n'importe quoi, que les 10 dernières minutes sont dignes d'un David Lynch pris de frénésie au montage et sachant donner du rythme à un film et qu'un tas de ...

Lire la suite
7
Rakanishu

KABOOM !

Ça résonne, ca explose comme le bruit amplifié d'une bulle de chewing-gum rose qui éclate. Un collage improbable, une mise à jour de sa trilogie teen-trash, Araki est en pleine auto-filiation (auto-fellation ?), c'est un film-somme de ses précédents films, une bombe hallucinée, ...

Lire la suite
9
Christo Bee

Kaboom c'est le résultat des millions de "pop" simultanés, vos petits neurones qui implosent

Un seul mot : c'est le bordel. Dans tous les sens du terme. Un amoncellement résolument hétéroclyte, tantôt adorable à l'oeil, tantôt délicieux sexuellement, tantôt gavant de WTF à outrance. Très léché dans sa mise et scène et son identité visuelle, Kaboom joue sur ...

Lire la suite
7
SeigneurAo
A voir également
Affiche du film FREDDY, LES GRIFFES DE LA NUIT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SKULL
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film WHITE BIRD

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SKYLINE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés