Bande Annonce de L'AILE OU LA CUISSEDécouvrez la bande Annonce de L'AILE OU LA CUISSE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6301/fond/6301_w_500.jpg
Claude Zidi
ColucheClaude GensacJulien GuiomarLouis de FunèsMarcel DalioAurora MarisDaniel LangletGérard BoucaronMartin LamottePhilippe BouvardRaymond BussièresVittorio Caprioli

L'AILE OU LA CUISSE

100 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Claude Zidi.

Casting : Coluche, Claude Gensac, Julien Guiomar, Louis de Funès, Marcel Dalio, Aurora Maris, Daniel Langlet, Gérard Boucaron, Martin Lamotte, Philippe Bouvard, Raymond Bussières. Vittorio Caprioli

Synopsis : Charles Duchemin (Louis de Funès) est à la tête d'un guide référence de la gastronomie. Dans quelques jours, il rentrera à l'Académie Française et laissera l'entreprise à son fils (Coluche). Mais, lorsqu'il découvre que des établissements, étoilés par ses soins, sont rachetés par Jacques Tricatel (Julien Guiomar), le chantre de la restauration industrielle, la guerre est déclarée entre deux idéaux culinaires.

Scénario : Claude Zidi, Michel Fabre.
Musique : Vladimir Cosma.
Pays : France
Tags : Cuisine, avec une relation père / fils, clown, Sofilm - Spécial Coluche.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Monument de la comédie, L’Aile ou la cuisse a beau dater de 1976, il traite d’un sujet qui ne vieillira jamais, surtout pas en France : la cuisine ! Ou plus exactement, le sempiternel combat entre la gastronomie et la malbouffe. Claude Zidi organise l’affrontement entre Charles Duchemin, incarné par Louis de Funès, et Jacques Tricatel, campé par  Julien Guiomar. Duchemin contre Tricatel, un duel qui trente ans après, résonne comme l’un des plus grands affrontements du cinéma français. 

Le premier est un critique culinaire qui chérit le terroir, les bonnes tables, les grands restaurants ; le second est un chantre de la nourriture industrielle, l’empereur des cantines d’entreprises et autres bouibouis d’autoroutes. Entre les deux, c’est la Guerre froide… Mais alors que Duchemin voulait prendre sa retraite de l’édition et laisser le Guide Duchemin à son fils, il apprend que certains restaurants qu’il a lui-même étoilés vont tomber dans les mains de son ennemi de toujours !

À l’évocation du titre L’Aile ou la cuisse, nos papilles salivent. On entend déjà la musique sautillante et typique de Vladimir Cosma, compositeur complice de Claude Zidi. Tout est épicurien, tout respire la jouissance de la France, ce pays qui a le meilleur coup de fourchette du monde. Le réalisateur transmet tout le plaisir d’une situation cocasse, tout le mordant du visage hyperlaxe de De Funès. Après Les Vécés étaient fermés de l’intérieur, il offre à Coluche son premier rôle d’envergure au cinéma, fait de lui un clown rebondi et maladroit. Zidi fait rire, franchement rire, avec des tronches grimaçantes et des dialogues parfaits. Pour paraphraser un Duchemin en pleine philosophie œnologique, L’Aile ou la cuisse, c’est « gouleyant » et « ça manque pas de retour ». 

L’Aile ou la cuisse aurait pu avoir une toute autre allure. À l’origine, Claude Zidi avait écrit le scénario pour Les Charlots et le film s’intitulait Merci Patron. Zidi connaissait bien Les Charlots, puisqu’il avait réalisé au début de sa carrière Les Bidasses en folie et Les Fous du stade. Mais l’histoire en a décidé autrement. Non sans penser avant à Pierre Richard, c’est finalement à Coluche qu’il offrira le rôle du fils Duchemin, un personnage totalement opposé à son père, aussi bien physiquement que philosophiquement. Un coup de génie : le duo que forment De Funès et Coluche, mal assorti et pourtant si touchant, est un régal. Ce sont deux humours qui s’harmonisent : l’un lapidaire et enlevé, l’autre jovial et presqu’enfantin. Les deux, dans un genre différent, s’intègrent parfaitement à l’univers de Claude Zidi qui, il faut le souligner, dirige ici pour la première fois le géant Louis de Funès.

Ancien cadreur de Claude Chabrol, ce maître de la comédie française a dirigé les plus grands : Belmondo, Serrault, Jacques Villeret ou encore Pierre Richard. Son style a traversé les générations. Entre 1971, où il signe son premier film Les Bidasses en folie et 2003, année des Ripoux 3, il réalise 25 films, aux noms tous plus évocateurs les uns que les autres : La Moutarde me monte au nez, Les Sous-doués, Les Ripoux, La Totale pour ne citer qu’eux. Sans oublier BanzaïInspecteur la Bavure ou encore Les Rois du gag, pour lesquels il retrouve son acteur devenu fétiche Coluche.

25 films en 32 ans de carrière et le score incroyable de plus de 80 millions d’entrées au total en France, faisant de lui l’un des metteurs en scène les plus populaires dans notre pays. Si son plus gros succès à ce jour reste Astérix et Obélix contre César avec près de 9 millions d’entrées, L’Aile ou la cuisse est un de ses films les plus vus au cinéma. Plus de 5,84 millions d’entrées !

 
le contexte
A voir également
Affiche du film Le gendarme en balade

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film La soupe aux choux

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FOUS DU STADE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Coco

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film THE CIRCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MISSION PAYS BASQUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLEEDER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HANGMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MOI, MOCHE ET MÉCHANT 3

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA LA LAND

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés