Bande Annonce de L'AMANTDécouvrez la bande Annonce de L'AMANT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2825/fond/2825_w_500.jpg
Jean-Jacques Annaud
Arnaud GiovaninettiFrédérique MeiningerJane MarchMelvil PoupaudTony Leung Ka FaiAnn SchaufussLisa FaulknerPhilippe Le DemQuach Van AnXiem MangRaymonde HeudelineTania TorrensYvonne Wingerter

L'AMANT

111 mn

Note de SensCritique :

6.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Jacques Annaud.

Casting : Arnaud Giovaninetti, Frédérique Meininger, Jane March, Melvil Poupaud, Tony Leung Ka Fai, Ann Schaufuss, Lisa Faulkner, Philippe Le Dem, Quach Van An, Xiem Mang, Raymonde Heudeline, Tania Torrens. Yvonne Wingerter

Synopsis : Dans l'Indochine des années 20, une fille de petits colons ruinés âgée de quinze ans et demi est en pension à Saigon. Elle rencontre un beau Chinois riche, de dix sept ans ans son aîné. Il tente de la séduire, elle feint l'indifférence. A Saïgon, il l'observe dans la rue, entre le lycée et le pensionnat religieux. Elle accepte un jour de le suivre. Il lui fait connaître l'amour. Alors qu'il tombe amoureux d'elle, elle prétend ne s'intéresser qu'à son argent...

Scénario : Gérard Brach, Jean-Jacques Annaud, Marguerite Duras.
Musique : Gabriel Yared.
Pays : France | Royaume-Uni | Viet Nam
Tags : Drame.

Film pas encore disponible

Ah cette passion sulfureuse à la fin des années 20 en Indochine entre une jeune Française de 15 ans et un riche et très séduisant aristocrate chinois de dix sept ans son aîné…

On ne présente plus Jean-Jacques Annaud, réalisateur de Coup de tête avec Patrick Dewaere, La Guerre du feu, Le Nom de la rose et L’Ours. En 1990, c'est le producteur Claude Berri qui le pousse à adapter à l'écran le célèbre roman de Marguerite Duras, Prix Goncourt en 1984. Un défi... Il y déploie à nouveau son art de la reconstitution, ici le Vietnam colonial des années 20, avec sa végétation luxuriante et moite, sa lumière irisée sur les rizières. Les scènes d'amour, elles, sont filmées avec un esthétisme bleuté, réchauffé par la voix off de Jeanne Moreau, qui restitue comme personne la prose de Marguerire Duras. On pourrait citer nombre de scènes troublantes. Celle où, pour la première fois, dans sa luxueuse limousine, l'amant effleure la main de la jeune fille et où, extatique, elle ferme les yeux sous le coup de cette révélation érotique... Le tout porté par la musique lascive de Gabriel Yared, qui remporta un césar pour le film... Celle aussi, bien sûr, où, dans un hôtel de Saïgon, le Chinois lave sa Lolita avec volupté : elle se tient debout dans une bassine, nue et immobile, et il verse lentement de l’eau sur elle avec une éponge. Chaque geste est une caresse...
Pour incarner cette évidence charnelle, il fallait deux interprètes frémissants. Ils le sont. Avec ses tresses sous son délicieux panama couleur bois de rose et sa bouche à damner le diable lui-même, la jeune Jane March a la grâce d'une orchidée. Tony Leung, star de Hong-Kong a, justement, la beauté du diable dans ses costumes blancs immaculés.

On sait que Marguerite Duras se sentit trahie par le film et écrivit même l'Amant de la Chine du Nord en réponse à cette adaptation. Au début de leur collaboration houleuse, elle avait dit à la production «  Il en parle bien, Annaud, du film. Mais c'est bizarre, il en parle comme si c'était son film ». Découvrez donc comment J.J Annaud a filmé à SA manière le désir, le tabou du désir, l'émerveillement de la jouissance et l'abandon à la chair... 

Comment trouver une jeune débutante censée incarnée une héroïne de quinze ans et demi et porter tout un film sur ses épaules ? Casse-tête... chinois. J.J Annaud lança un casting à Paris, à Londres, à New York et à Los Angeles, passa des annonces dans les journaux professionnels, lança des appels dans tous les cours de comédiens possibles et imaginables. Il reçut jusqu'à 1000 lettres par jour, auditionna des centaines de jeunes filles, en vit plus de 500 en vidéo : belles, trop belles, trop âgées, trop jeunes, trop délurées, trop timides... Rien n'allait. Parallèlement, il s'abonne à des revues pour adolescents, à des revues de mode, qu'il feuilletait consciencieusement. Toujours aucun coup de foudre. Et puis, enfin, dans la revue ”Just Seventeen”, il tomba sur la perle rare, flashant particulièrement sur son regard : Jane March qui débarqua à Paris pour le rencontrer le jour de ses 17 ans...

Au départ, Annaud ne tenait pas particulièrement à tourner au Viêt-Nam. Il chercha des extérieurs en Thaïlande et aux Philippines, plus commodes que le Viêt-nam pour un tournage. Mais il ne retrouvait pas les “Flandres tropicales” et la “Beauce du riz” parcourue de canaux qui étaient décrits dans le texte de Marguerite Duras. Pendant une année, il chercha aussi les intérieurs coloniaux en Europe. De Menton à Bruxelles, de Lugano à Biarritz, il essaya de trouver une architecture adéquate. En vain. Finalement, Saïgon s'imposa, non seulement pour les extérieurs, mais aussi pour les intérieurs, avec leur moiteur et leur puissance poétique. Autre recherche folle : la limousine de l'amant, cette Morris Léon-Bollée de toute beauté. Annaud et son équipe la cherchèrent six mois un peu partout dans le monde et finirent par la trouver à Seattle.

Elle fut transportée à Paris et aménagée comme un décor de cinéma démontable pour pouvoir être filmée sous toutes les coutures, avant d'être expédiée au Viêt-nam, . De cette « auto noire », J.J Annaud disait "c'était un vrai personnage du film, on ne pouvait rien lui refuser..."  

"Le plaisir" en raffinement asiatique !

A quoi rêvent les jeunes filles ? Sûr ! Au 1er abandon total par amour ! Une, 15 ans et demi, Française en Indochine à la fin des années 20, a été comblée ! Sur le bac du Mékong, vers Saïgon et son lycée, elle croise un Chinois de 32 ans, beau, riche et oisif. Elle ...

Lire la suite
8
Ticket_007

Je me souviens de la première fois que je suis tombée sur le film... C'était en pleine nuit, passé minuit. J'étais encore une jeune adolescente, et je suis tombée de ma chaise, quittant les décombres informatiques pour me pencher de plus près vers cette Passion. Je n'ai ...

Lire la suite
9
Fée

Comme souvent chez moi, les films que j'aime sont liés à des romans que j'ai aimés. L'Amant de Marguerite Duras est un livre que j'ai lu quand j'avais 14/15 ans, je l'ai lu comme un plaisir coupable à cause des passages érotiques qui le jalonnent, on est pas dans un livre ...

Lire la suite
8
nelene
le contexte
  • Egalement interprété par
    Tony Leung Ka Fai
  • Pas si éloigné
    L'Indochine, les plantations d'hévéas, la passion de deux femmes, mère et fille, pour le même homme et le souffle de l'histoire. Avec Catherine Deneuve sublime. Romanesque !
  • Egalement realisé par
    Jean-Jacques Annaud
  • Dans le même genre
    Grande adaptation du roman de David H. Lawrence et film somptueux sur l'éveil sexuel dans une nature sensuelle. Révélation de Marina Hands !
A voir également
Affiche du film L AMANT (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DÉTECTIVE DEE : LE MYSTÈRE DE LA FLAMME FANTÔME

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film STALINGRAD

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés