L'ANGE NOIR (VERSION RESTAURÉE)

1994
99 mn
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Une femme a assassiné un homme chez elle. Elle est l'épouse d'un homme important et s'arrange pour faire croire à une tentative de viol, et ainsi légitimer son crime...
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Policier / Suspense
France
Tous publics
VF - HD
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

"Comment rendre fascinante une femme qui ment, une femme que tout le monde considérerait comme une salope ?” Ainsi racontait Jean-Claude Brisseau ce qu’avait été le point de départ de l’écriture de L’Ange Noir pour Sylvie Vartan. Une artiste dont il admirait la beauté depuis longtemps. Dominique Besnehard les avait présentés à Cannes. Jamais auparavant Brisseau n’avait écrit avec un artiste en tête. Vartan resterait son exception. 

Le film est librement adapté de La Lettre, sorti en 1940, un drame signé William Wyler, avec Bette Davis dans le rôle principal, d’après une pièce écrite par William Somerset Maugham. La chanteuse, comédienne d’un jour, campe une femme fatale de la haute société bordelaise. Dès la première séquence, on la voit abattre un homme de plusieurs balles dans le dos, puis maquiller le meutre en acte de légitime défense après un supposé viol, avec l’aide de sa gouvernante. Aussitôt, la police enquête, et l’arrête. Un avocat trouble va assurer sa défense. 

"Jean-Claude Brisseau était un grand cinéaste, un homme passionné, exigeant, excessif et un ami.Tourner avec lui fut un vrai bonheur ! Et L’ange Noir restera pour moi un des moments le plus forts de ma vie d’artiste". C’est ce que déclarait Sylvie Vartan en 2019 après la disparition de celui qui lui avait offert son plus beau rôle au cinéma en 1994. La chanteuse, qui n’était que peu apparue au cinéma auparavant, n’a tourné qu’un autre film après l’expérience Brisseau, Tu veux ou tu veux pas, de Tonie Marshall, vingt ans plus tard. 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver FEMME FATALE (2002) (La femme fatale est ici aussi une figure centrale de l'intrigue, un pilier du film noir.) ou encore RÈGLEMENT DE COMPTES (1953) (Un classique de Fritz Lang où le suicide d'un flic n'a pas les raisons que l'on croit...).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné