L'APPRENTI-SALAUD

Bientôt disponible
Parce que Deville est aussi le peintre de la manipulation (ici sous les traits de Robert Lamoureux)
Comédie - 2001 - France - 94 MIN - Tous publics

Employé dans une quincaillerie parisienne, Antoine Chapelot, la quarantaine, a vécut toute sa vie avec sa mère. A la mort de celle-ci, il touche un petit pécule et tombe amoureux de Caroline, la stagiaire du notaire qui lui a remis l’argent. Pour lui plaire et faire fructifier son argent, Antoine se lance dans l’arnaque immobilière.

6.4 / 10
6.4 / 10
1 min avant1 min avant
Sylvain Angiboust

Employé dans une quincaillerie parisienne, Antoine Chapelot, la quarantaine, a vécut toute sa vie avec sa mère. A la mort de celle-ci, il touche un petit pécule et tombe amoureux de Caroline, la stagiaire du notaire qui lui a remis l’argent.

Pour lui plaire et faire fructifier son argent, Antoine se lance dans l’arnaque immobilière : il loue le même local à des dizaines de personnes et empoche tous les loyers avant de fuir.

Toujours avec l’aide de Caroline, Antoine se fait passer pour un notaire et extorque de l’argent à ses « clients » en échange d’un héritage qui n’existe pas.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver CHUT ! (Acerbe et absurde, Jean-Pierre Mocky dénonce une autre arnaque provinciale. Financiers et politiques en prennent pour leur grade.) ou encore STAVISKY (Une autre arnaque (plus ou moins) joyeuse, adaptée d'un fait divers qui défraya la chronique dans les années 30. Pour la rencontre Resnais/Belmondo.).

Réalisé par