L'ARCHE DE NOÉ

Parce qu' à l'aide de son papier découpé, Jean-François Laguionie modernise le mythe
Jeunesse - 1967 - France - 11 MIN - VF - HD - Tous publics

S’il s’agit de l’une de ses premières réalisations, on trouve déjà dans L’arche de Noé tout ce qui fera le sel des plus beaux films, courts ou longs, de Jean-François Laguionie. Entre récit d’aventure picaresque, « voyage extraordinaire » à la Jules Verne et quête initiatique, la relecture du mythe biblique du déluge est ici prétexte à une invention formel...

5.9 / 10
5.9 / 10
1 min avant1 min avant
Stéphane Kahn
Stéphane Kahn
CHRONIQUEUR

S’il s’agit de l’une de ses premières réalisations, on trouve déjà dans L’arche de Noé tout ce qui fera le sel des plus beaux films, courts ou longs, de Jean-François Laguionie. Entre récit d’aventure picaresque, « voyage extraordinaire » à la Jules Verne et quête initiatique, la relecture du mythe biblique du déluge est ici prétexte à une invention formelle de tous les instants, où s’affirme déjà la science de Laguionie pour l’animation en papiers découpés, technique qu’il reprendra notamment dans son chef d’œuvre, La traversée de l’Atlantique à la rame.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE VOLEUR DE PARATONNERRES (Mentor de Jean-François Laguionie et producteur de "L'Arche de Noé", Paul Grimault est le réalisateur du "Roi et l'oiseau", ainsi que de nombreux et superbes courts métrages.) ou encore LA PLANÈTE SAUVAGE (Parce que ce classique atypique de l'animation et de la science-fiction a été tourné selon la technique du papier découpé, également utilisée par Jean-François Laguionie pour "L'Arche de Noé".).

Même réal

Pas si éloigné