L'ARME FATALE 4

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Policier / Suspense - 1998 - Etats-Unis d'Amérique - 122 MIN - VM - HD - interdit aux moins de 12 ans

Riggs et Murtaugh forment toujours un tandem de flics de choc. Ils sont efficaces mais causent tellement de dégâts matériels lors de leurs interventions que la brigade a du mal à trouver un assureur. Leur complice Leo Getz s’essaie désormais au métier de détective privé. Lors d’une partie de pêche qui les réunit tous les trois sur le nouveau bateau de pêche de Murtaugh, ils...

1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Philippe Rouyer
Philippe Rouyer
CHRONIQUEUR

Onze ans après le premier film de la saga, L’Arme fatale 4 (1998) réunit encore une fois le duo de flics campés par Mel Gibson et Danny Glover. En plus des deux stars, ce sont six autres interprètes qui ont repris le même rôle dans les quatre films  la femme et les enfants du flic campé par Danny Glover, mais aussi Steve Kahan qui campe leur supérieur et Mary Ellen Trainor la psychiatre de la police. Le coup de génie de cette série pas comme les autres est d’avoir ajouté à chaque épisode un personnage truculent interprété par une vedette qui revient ensuite à chaque film. C’est ainsi que L’Arme fatale 2 a vu l’intrusion de Joe Pesci dans le rôle de l’ineffable Leo Getz, tandis que le troisième volet marquait l’arrivée de Rene Russo en amoureuse de Mel Gibson pas encore remis de son veuvage. Leur relation s’intensifie dans L’Arme fatale 4, tandis que Danny Glover gagne, lui, un gendre en la personne de Chris Tucker remarqué alors dans Le Flic de Beverly Hills 2.

Dans la série L’Arme fatale, ce goût des retrouvailles amicales et familiales se marie d’autant mieux avec l’action policière que chaque enquête aborde un fait de société du point de vue des deux héros. Ici c’est l’émigration clandestine chinoise. Et le flic campé par Danny Glover se retrouve à héberger chez lui une famille pour la sauver des griffes du redoutable Wah Sing Ku, parrain d’une triade chinoise. Pour ce rôle, la production avait sollicité Jackie Chan mais celui-ci a décliné car il refuse de jouer les méchants. A la place, le producteur Joel Silver a pensé à Jet Li qu’il avait admiré dans Fist of Legend, la nouvelle fureur de vaincre, remake de la mythique Fureur de vaincre avec Bruce Lee. Jet Li était déjà une vedette. Mais il n’avait alors joué qu’en Asie et que des rôles de gentil. Le succès de L’Arme fatale 4 lui a ouvert les portes d’une carrière hollywoodienne qui lui a permis d’enchaîner les succès, de Roméo doit mourir à La Momie 3 en 2008.

Réalisé par

5.9 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Mel Gibson

Richard Donner

MAD MAX