Bande Annonce de L'ARRANGEMENTDécouvrez la bande Annonce de L'ARRANGEMENT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/732/fond/732_w_500.jpg
Elia Kazan
Deborah KerrFaye DunawayKirk DouglasCarol RossenHarold GouldHule CronynMichael HigginsMichael MurphyRichard BooneAnn DoranCharles DrakeWilliam Hansen

L'ARRANGEMENT

121 mn

Note de SensCritique :

7.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Elia Kazan.

Casting : Deborah Kerr, Faye Dunaway, Kirk Douglas, Carol Rossen, Harold Gould, Hule Cronyn, Michael Higgins, Michael Murphy, Richard Boone, Ann Doran, Charles Drake. William Hansen

Synopsis : Publicitaire à succès, époux d’une femme aussi belle qu’intelligente, riche et reconnu, Eddie Anderson  a tout pour être heureux. Jusqu’au jour ou un accident de voiture remet tout en question. Sous le choc, le passé revient. Le souvenir de ses parents le hante, celui de son père avec lequel les rapports furent contradictoire, celui de sa mère réservée, mais également de Gwen, la jeune fille qu'il a connue jadis et qu’il ne parvient pas à oublier.  

Scénario : Elia Kazan.
Musique : David Amram.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Chacun son métier, Le salon de FilmoTV #5, LE SALON, Festival Lumière, La vie de bureau, Auteurs américains, Introspection, Histoire de familles, Les mad men de la pub.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

L’Arrangement, 17e et avant-avant dernier film d’Elia Kazan, sort le 18 novembre 1969 au Strasberg Theater de New York. Pour le réalisateur de Viva Zapata et de Sur les quais, il est lié à deux étapes importantes de son existence : d’abord à une analyse complète qu’il suit en 1959, à l’époque de La Fièvre dans le sang.

Elle libère Kazan et lui permet d’écrire lui-même ses propres histoires, non plus de filmer seulement celles des autres écrites par d’autres. Ensuite à la crise personnelle que Kazan traverse en 1963. La mise en scène de théâtre à laquelle il se consacre alors à New York, au Lincoln Center ne le motive plus. Il n’est plus d’aucune utilité à l’Actor’s studio. Surtout sa femme Molly meurt à 31 ans. Kazan se sent poussé par le besoin d’écrire un livre. Il part en France, s’installe dans une chambre dans un hôtel de la rive gauche de Paris, et il écrit. Il écrit sur lui, sur son père, sur sa mère, sur  sa jeunesse. Mais le résultat se révèle trop intime, c’est en tout cas ce qu’il ressent. Fort de son expérience en matière de psychanalyse,  Kazan décide de transposer ce contenu dans une fiction, qui s’intitule « L’Arrangement ». C’est son premier roman. Il est totalement axé sur lui-même, même  si le personnage principal est non pas un réalisateur de cinéma, mais un publicitaire à succès qui change de vie suite à un accident de voiture.

L’Arrangement (le livre) sort en librairie et triomphe. Il figure en tête sur la liste des best-sellers pendant 37 semaines. La tentation est alors grande de le porter à l’écran, ce qu’Elia Kazan fait immédiatement, non pas avec Marlon Brando comme il le souhaite pendant un temps, mais avec Kirk Douglas, ainsi qu’avec Faye Dunaway et Deborah Kerr. Même édulcoré, L’Arrangement demeure aussi tourmenté qu’égocentrique et désenchanté. Mais, écrira Kazan dans son livre de souvenir, « il est parfois nécessaire de s’abimer un temps, de connaître une défaite, de se tuer soi même. En ce sens L’Arrangement est le plus personnel de mes films »

Elia Kazan se déclarait particulièrement fier de cette fin, de l’enterrement au milieu des autoroutes et de la famille qui se sépare. On trouve d’ailleurs dans l’Arrangement entre autres éléments, plusieurs  caractéristique de l’univers d’Elia Kazan, tels que l’affrontement entre deux personnages qui s’aiment et qui se frappent simultanément, Raymond Massey et James Dean dans A l’est d’Eden, ici Kirk Douglas et Deborah Kerr. On trouve également beaucoup de choses intimes étalées sur l’écran, sur cet « homme qui ne rêve que de s’enrichir et auquel autrefois je ressemblais beaucoup ! » constate Kazan

Soyons honnête, le passage du livre à l’écran ne procurera  pas que de la satisfaction à Elia Kazan, et ce pour différentes raisons. « J’aime ce film, confiera-t-il sur le tard, mais j’aurais pu faire mieux. »  En fait  à l’origine L’Arrangement aurait du être tourné dans les rues de New York, avec une équipe réduite, des acteurs inconnus et en improvisant un peu. Mais voilà ! Kazan a acheté un bungalow surplombant les dunes sur la côte de Long Island  et il doit le financer. Il a accepté une avance de un million de dollars de Warner Bros, et il lui faut honorer son engagement dans les termes décidés par le studio. Le projet prend alors une tournure plus hollywoodienne. Kazan souhaite diriger sa nouvelle épouse, Barbara Loden pour le rôle de la maîtresse, et faire appel à Marlon Brando qu’il a déjà dirigé à trois reprises. Brando est en perdition. Il a énormément grossi. Il tergiverse, hésite, dit non tout en faisant mener des négociations parallèle. Kazan jette l’éponge et se rabat sur Kirk Douglas. Celui-ci ne connaît pas très bien Kazan mais il l’admire, et sur les conseils de Warren Beatty, l’a appelé pour se proposer. Kazan accepte, et le regrettera un peu. A cause de la défaillance  de Brando bien sûr, mais surtout à cause de Douglas lui-même qui se révèle difficile sur le plateau. D’abord Douglas a écarté Barbara Loden de la distribution, car il ne veut pas - dit il - jouer le rôle de son réalisateur/scénariste et embrasser devant les caméra sa propre femme qui interprète son ancienne maîtresse. « Trop complexe ! » décrète Douglas. Faye Dunaway la remplace, et Barbara Loden ne le pardonnera jamais tout à fait à son mari. Et puis si dans l’esprit de Kazan, le personnage de Douglas présente un triple visage, de publicitaire, de fils et d’écrivain, Kazan trouve que certes Douglas est parfait en vendeur, mais plus léger dans le registre de l’écrivain.

De la même façon que Kazan avait coupé énormément dans son roman, il coupe une bonne partie de son film à la suite d’une avant-première mitigée. Et devant un Kirk  Douglas sceptique, Kazan lui lâche : « D’accord allez y, refaites vous-même le montage ». Douglas le prend au mot et reprend L’Arrangement. Sa version s’achevait sur la mort du père, et naturellement sur une scène entre lui et Faye Dunaway. Kazan finit par se fâcher. Il revient à son montage initial, mais soutiendra toujours que son film aurait gagné à être plus long...

La folie vient en se Kazan

Qu'est-ce qui différencie un film moyen d'un bon film ? Et un bon film en un film extraordinaire ou marquant ? Autant la différence entre une bouse et un bon film est souvent facile à discerner (même tout cela reste éminemment subjectif, selon ce qu'on attend d'un film, selon ...

Lire la suite
10
guyness

Crise existentielle ou la renaissance à quarante ans

La vie, la liberté, la recherche du bonheur... Voilà de bien beaux mots auxquels on essaye de se rattacher dès notre plus jeune âge. Heureusement, la société est là pour nous aider, nos aiguiller, en nous rappelant continuellement ce que sont les normes, formelles ou informelles, ...

Lire la suite
9
Kalopani

"Un homme de 44 ans peut-il repartir à zéro ?"

Eddie Anderson a tout pour lui. Publicitaire talentueux, chouchouté par son patron, riche et bien marié, multipliant les conquêtes sexuelles, il ressemble à la réussite incarnée. Mais dès les premiers plans, on voit les failles. C'est d'abord dans ce couple. Lits séparés, ...

Lire la suite
8
SanFelice
A voir également
Affiche du film LES MINES DU ROI SALOMON

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE PRISONNIER DE ZENDA

à partir de

7.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE DISTRAIT

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE SCAPHANDRE ET LE PAPILLON

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés