Bande Annonce de L'ASSASSINAT DU PÈRE NOEL (VERSION RESTAURÉE)Découvrez la bande Annonce de L'ASSASSINAT DU PÈRE NOEL (VERSION RESTAURÉE) sur FilmoTVhttp://
Christian-Jaque
Fernand LedouxHarry BaurRaymond RouleauRenée FaureRobert Le ViganBernard BlierGeorges ChamaratHéléna MansonJean BrochardJean ParédèsLucien CoëdelMarie-Hélène DastéSinoëlAnthony GildèsArthur DevèreGeorges MauloyMarcel PérèsMichel FrançoisMona Dol

L'ASSASSINAT DU PÈRE NOEL (VERSION RESTAURÉE)

100 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Christian-Jaque.

Casting : Fernand Ledoux, Harry Baur, Raymond Rouleau, Renée Faure, Robert Le Vigan, Bernard Blier, Georges Chamarat, Héléna Manson, Jean Brochard, Jean Parédès, Lucien Coëdel, Marie-Hélène Dasté, Sinoël, Anthony Gildès, Arthur Devère, Georges Mauloy, Marcel Pérès, Michel François. Mona Dol

Synopsis : En Savoie, un 24 décembre dans un village cerné par la neige. Comme tous les ans, le père Cornusse qui fabrique des mappemondes, s’apprête à revêtir l’habit de Père Noël pour les enfants. Le baron Roland est revenu dans son château à la surprise générale après avoir couru le monde. Ce soir là, l’anneau de Saint Nicolas qui est exposé dans l’église est volé. Et l’on retrouve dans la neige le cadavre d’un père Noël qui n’est pas Cornusse.

Scénario : Charles Spaak.
Musique : Henri Verdun.
Pays : France
Tags : Fantastique / Horreur, Editions Originales, Avec un cadavre, Patrimoine français remasterisé, Du sang dans la neige.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
Le tournage de L’Assassinat du Père Noël démarre le 14 février 1941 sous la direction de Christian-Jaque. La date est importante. Huit mois plus tôt, la France a demandé l’armistice qui est signée le 22 juin 1940. Les Allemands occupent une majeure partie du territoire et prennent le contrôle de l’industrie, donc du cinéma. Ils créent ainsi une société de production dénommée Continental qui s’associe très vite les plus gros budgets, les meilleurs techniciens, les réalisateurs et les acteurs les plus connus. On y retrouve par exemple des gens comme Maurice Tourneur, Henri Georges Clouzot et Christian-Jaque. Et pour ne pas subir de concurrence, le dirigeant de la Continental, le Docteur Greven bloque la mise en chantier des autres films que les siens. Toutes les autorisations de tournage sont ainsi refusées pendant cinq mois. 
Car le premier film né sous l’occupation doit être un film Continental. Ce film, ce sera L’Assassinat du Père Noël, un policier à la limite du fantastique qui se déroule sous la neige dans un décor montagneux. Dés que la réalisation de celui-ci est engagée, Greven libère les vannes et autorise tout de même les autres films, ce dont L’assassinat du Père Noël souffrira indirectement à l’arrivée. A cause du succès de deux autres productions, Continental de surcroît, Premier rendez vous et Le dernier des six commencées après mais finies avant, L’Assassinat du Père Noël ne sort que très tardivement huit mois après. Ce qui ne l’empêche pas de rencontrer un immense succès.
Le tout premier film de la firme allemande Continental, le premier tout court à être entrepris en France après la fin de la guerre, aurait du être la biographie du musicien Berlioz qui deviendra La Symphonie Fantastique avec Jean Louis Barrault. Mais Christian-Jaque préfère ouvrir le cycle en adaptant un roman de Pierre Véry grâce à qui avant la guerre, il avait triomphé en filmant L’Enfer des Anges, mais surtout  les fameux Disparus de Saint Agil.
D’origine charentaise Pierre Véry est un auteur prolifique – plus d’une trentaine d’ouvrages – qui avant de  devenir lui-même scénariste, était en fait adapté par d’autres, des gens comme Jacques Prévert, Roger Vitrac ou Charles Spaak précisément pour L’Assassinat du Père Noêl. Sur le projet, les rapports entre le réalisateur et le scénariste ne se révèlent pas toujours harmonieux. Christian-Jaque souhaite de l’action et du mouvement. Charles Spaak privilégie, lui, le mystère et la poésie. Le débat porte d’ailleurs essentiellement sur le personnage de Catherine interprété par Renée Faure. « Elle est idiote, cette fille ! » déclare Christian-Jaque.  « Non non, lui répond Charles Spaak. Elle incarne une sorte de Belle aux bois dormant. Elle ne commencera à se nourrir et à vivre que le jour ou elle recevra le baiser du prince Charmant ! ». « Tu m’effraies ! conclut Christian Jaque » qui s’énerve de plus belle en lisant la première réplique de Renée Faure dans le film : «  Je rêvais que j’étais endormie ! ». « C’est complètement idiot ! Personne ne comprendra cette fille qui ne sait pas ce que c’est du saucisson. » Je cite. Et Christian-Jaque supprime ainsi toutes les répliques un peu poétiques. En revanche il décide de forcer le mouvement dans la scène du bal, d’en faire une sorte de morceau de bravoure technique, ce qui agace en retour Charles  Spaak au plus haut point. Précisons que Christian-Jaque ne devait pas être tout à fait objectif sur Renée Faure puisqu’il épousera celle-ci, mais un peu plus tard en 1947.
Le tournage des extérieurs à Chamonix est particulièrement dur, marqué par un froid terrible et des congères de deux mètres dans la rue. Mais il se révèle pourtant détendu. Sa vedette Harry Baur a essuyé des attaques d’une violence inouïe de la part de la presse pro-allemande  qui l’accuse d’être juif. Des attaques qui curieusement ont cessé le jour où celle-ci a appris que Baur était la vedette du premier film Continental, du premier film produit donc par les Allemands. L’Assassinat du Père Noël marquera pourtant une de ses dernières apparitions à l’écran. Harry Baur meurt le 8 avril 1943 dans des circonstances qui demeurent toujours obscures, après avoir passé sans raisons officielles ou évidentes, un long et pénible séjour dans les prisons allemandes.

...telle des effluves d'un parfum de souvenirs...

Il y a des moments rares comme celui-ci où il vaut mieux parler de ce qu'un film nous a transmit en terme de sensation et d'atmosphère, et de réévaluer son appréciation en mieux. Vu il y a 3 mois, mes souvenirs commencent à se brouiller sur la trame du film, qui somme toute ...

Lire la suite
7
Guillaume Rouleau

...les gendarmes sont à l'Ouest

Dissimulé sous l'apparence d'un film policier, nous avons un conte de Noël plein de bons sentiments. Un village isolé par la neige, de hauts sommets tout autour, de la neige, de la neige et encore de la neige, l'hiver est le personnage central. Les autres sont invraisemblables ...

Lire la suite
7
-Marc-

Charmante fantasmagorie

Avant-guerre, le fécond romancier Pierre Véry s’était fait une spécialité d’histoires mystérieuses qui, à un moment donné, peuvent frôler le déroutant ou l’inquiétant. Histoires qui se résolvent, finalement, dans un habile tour de passe-passe, par la résolution ...

Lire la suite
7
Impétueux
A voir également
Affiche du film GOUPI MAINS ROUGES (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA CITE DE L INDICIBLE PEUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES PÉTROLEUSES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SNOWPIERCER - LE TRANSPERCENEIGE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés