L'AUTRE CÔTÉ DE L'ESPOIR

Bientôt disponible
Comédie - 2017 - Allemagne|Finlande - 96 MIN - Tous publics
Khaled, un jeune Syrien, a atterri en Finlande par accident. Il est arrêté, puis relâché, mais sa demande d'asile ne lui a pas été accordée. Alors qu'il a trouvé refuge dans un local à poubelles, il tombe nez à nez avec Wikström, un quinquagénaire en pleine crise existentielle...

Réalisé par

7.1 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

En 2017, Aki Kaürismaki présente au Festival de Berlin son dix-septième long métrage de fiction, L’Autre côté de l’espoir, il y reçoit l’Ours d’argent du meilleur réalisateur. En juin de cette même année, il est couronné d’un prix Jean Vigo d’honneur pour l’ensemble de sa carrière et, selon les mots du jury que je cite : « pour avoir su, entre humour et laconisme, inventer un cinéma social et poétique à nul autre pareil, à la fois enchanté et désenchanté».

Aki Kaürismäki est né en Finlande en 1957, il a un frère, Mika, de deux ans son aîné et lui aussi réalisateur. Ses films sont des œuvres singulières, aux dialogues rares, tournées dans des décors hiératiques aux couleurs vives, baignées de chansons finnoises aux rythmes de tangos ou de rockabilly, et mettant en scène des personnages à l’humanité magnifique que l’on pourrait ranger dans la cohorte des « petits, des obscurs, des sans-grade». Constats sociaux, amers et désespérés comme La Fille aux allumettes ou Juha, ou bien tragicomédie où la solidarité joue un grand rôle comme Au loin s’en vont les nuages, L’Homme  sans passé ou Les Lumières du faubourg,  les films d’Aki Kaurismäki sont souvent intemporels, avec cette ambiance très années 1950 qui ressemble à celle que le cinéaste a connu dans sa jeunesse.

Depuis Le Havre, en 2011, qui parlait déjà d’un réfugié à travers l’histoire d’un enfant noir recueilli par un ex-écrivain devenu cireur de chaussures, le réalisateur, par ailleurs citoyen très impliqué qui ne mâche pas ses mots contre les pays en guerre, la politique de Trump aux Etats Unis ou le sort réservé aux réfugiés qu’il qualifie de «crime contre l’humanité», insuffle à ses scénarios des questions sociétales brûlantes et leur apporte des réponses encourageantes…

Le contexte

Sakari Kuosmanen

Un film qui dit que la solidarité peut commencer à un niveau microscopique, celui d’une poignée de gens de bonnes volonté .

Aki Kaurismäki

Drame sur un migrant arrivé à Calais, qu’un homme tente d’aider à s’en sortir.

L’HOMME SANS PASSÉ DE AKI KAURISMÄKI  (2002)