Bande Annonce de L'ÉTERNEL RETOURDécouvrez la bande Annonce de L'ÉTERNEL RETOUR sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3924/fond/3924_w_500.jpg
Jean Delannoy
Jean MaraisJean MuratJunie AstorMadeleine SolognePiéralAlexandre RignaultJean d' YdJeanne MarkenRoland ToutainYvonne de BrayRobert SidonacSandra Venturini

L'ÉTERNEL RETOUR

109 mn

Note de SensCritique :

6.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean Delannoy.

Casting : Jean Marais, Jean Murat, Junie Astor, Madeleine Sologne, Piéral, Alexandre Rignault, Jean d' Yd, Jeanne Marken, Roland Toutain, Yvonne de Bray, Robert Sidonac. Sandra Venturini

Synopsis : Patrice, un beau jeune homme, vit dans le vieux château de son oncle Marc. Gertrude, la belle-sœur de Marc et Achille, son fils nain, espèrent hériter de la fortune du châtelain et sont jaloux de l'amitié qu'il porte à Patrice. Un jour, Patrice sauve la vie de Nathalie, une magnifique jeune fille blonde et la ramène au château dans l’idée de lui faire épouser Marc. Pour se venger, Achille et Gertrude essaient d’empoisonner Patrice et Nathalie mais leur font boire par erreur un filtre d’amour. Furieux de leur amour soudain, Marc chasse les deux jeunes gens...

Scénario : Jean Cocteau.
Musique : Georges Auric.
Pays : France
Tags : Drame, Contes et légendes, Des couples qui souffrent, Jean Marais, En couple, ETOILES, Classiques modernes.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

« Madeleine Sologne, Jean Marais et Jean Murat dans la plus belle histoire d’amour de tous les temps » ! C’est ce qu’annonçaient les affiches de l’Eternel retour collées sur les murs de Vichy en ce mois d’octobre 1943. En effet, c’est dans cette bonne ville de l’Allier, en présence de Paul Marion, Ministre de l’information et futur compagnon d’infortune du Maréchal Pétain à Sigmaringen,  qu’eut lieu la première du nouveau film de Jean Delannoy, bientôt présenté à Paris, en exclusivité, au Colisée, à l’Aubert-Palace et au Max Linder.

Écrit par Jean Cocteau – « Récit et paroles » indique le générique –, l’Eternel retour s’inspire, en le modernisant, du moyenâgeux mythe de Tristan et Yseult. Pour faire bref : seule la mort peut unir deux être qui s’aiment. Wagner en fit un long opéra, Cocteau un film. Un film qui, sorti en pleine Occupation allemande, eut un énorme succès.

Succès ressenti tout particulièrement dans les salons de coiffure, toutes les jeunes filles voulant ressembler à Madeleine Sologne, et chez les professionnels de la confection pour hommes, tous les jeunes gens voulant s’offrir le si seyant pull jacquard de Jean Marais. Accessoirement, c’est l’Eternel retour qui fera de ce comédien de 30 ans tout juste une vedette à part entière.

Depuis longtemps Jean Cocteau voulait moderniser le mythe de Tristan et Yseult. Mais, ni le théâtre, ni la littérature ne lui avaient jamais permis de mener à bien son projet. Il expliqua, à l’occasion de la sortie du film, que le cinéma était « le seul véhicule possible pour réussir l’équilibre entre le réel et l’irréel, pour hausser une histoire moderne jusqu’à la légende ». Si, onze ans plus tôt, il avait, lui-même, réalisé le Sang d’un poète, pour l’Eternel retour il eut la chance (c’est lui qui l’a  écrit) de travailler avec Jean Delannoy, 35 ans, ancien monteur devenu réalisateur et à qui l’on devra, plus tard et entre autres, la Symphonie pastorale, Grand prix du premier Festival de Cannes, en septembre 1946.

La presse, dans son ensemble, fut très chaleureuse, la presse collaborationniste également qui voyait dans l’Eternel retour – comme dans les Visiteurs du soir, du même producteur, André Paulvé – la renaissance du cinéma français. Dans la Gerbe, Georges Blond évoque l’« originalité inédite » de ce nouveau cinéma qui s’épanouit « en des formes que nous n’espérions plus ». De même, dans Je suis partout, François Vinneuil – pseudonyme de Lucien Rebatet – admire cette « nouvelle école du cinéma français ». Mais, on ne se refait pas, après avoir rappelé que « la belle » et ultime phrase prononcée par Patrice – « Je ne puis retenir plus longtemps ma vie » – n’est pas de Cocteau mais de Jean Bédier, auteur de la version moderne de Tristan et Yseult, Vinneuil se met à énumérer tous les comédiens, à l’exception de Piéral, simplement et incroyablement dénommé avec mépris : « le nain » !

Né en 1923, Pierre Aleyrangues, dit Piéral, avait été repéré dans la rue, devant l’Opéra de Paris, quelques années plus tôt par un ami de Gilles Margaritis. Abandonnant immédiatement son apprentissage de joaillier, il se consacre alors au music-hall, au théâtre et au  cinéma, où il débute à 19 ans, confidentiellement, sous une cagoule, dans les Visiteurs du soir. L’Eternel retour restera son film préféré et toujours il comparera Cocteau à un « magicien » auquel il devait tout et qui, un jour, lui avait dit : « Dérange-les, c’est tout ce qui te reste à faire ! » En 1977, Luis Bunuel lui offrira l’un de ses rôles les plus importants, celui du professeur de psychologie partageant le compartiment de Fernando Rey dans Cet Obscur objet du désir. L’année suivante, Georges Pérec faisait paraître son fameux Je me souviens où, au 390e « je me souviens », on peut lire : « Je me souviens du géant Atlas et du nain Pieral. »

Tristan et Nathalie

Transposition moderne par Jean Delannoy de la légende amoureuse de Tristan et Iseult interprétée par le couple idéal de l'occupation Jean Marais et Madeleine Sologne, poursuivis par la jalousie et la haine du nain Piéral et de Yvonne de Bray. Ce film connut un immense succès ...

Lire la suite
7
Rawi

On peut apprécier dans ce film devenu très vite culte le romantisme échevelé de Delannoy qui s’exprime dans de très belles images en clair-obscur, notamment au niveau de l’atmosphère gothique du château. On peut saluer également au niveau du scénario les bonnes idées ...

Lire la suite
7
Maqroll
le contexte
A voir également
Affiche du film LES CHOUANS

à partir de

9.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ORPHÉE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MAIGRET ET L AFFAIRE SAINT FIACRE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film RUY BLAS (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés