L'HERMINE

Parce que oui, la vedette Sidse Babett Knudsen est aussi celle de la série suèdoise Borgen
Comédie - 2015 - France - 93 MIN - VF - HD - Tous publics

L’intransigeant Président de Cour d'assises Michel Racine s’apprête à diriger un procès dans lequel un père est accusé d’infanticide. Parmi les jurés appelés à siéger à ses côtés, il reconnaît Ditte, une infirmière au charme envoûtant qui l’avait soigné après un accident et dont il était, en secret, tombé amoureux...

6.4 / 10
6.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

En 2015, 25 ans après la Discrète, l’Hermine marque les retrouvailles du cinéaste Christian Vincent (60 ans) et du comédien Fabrice Luchini (64 ans). César de la meilleure première œuvre et du meilleur scénario pour Christian Vincent, la Discrète avait valu au comédien une nomination au César du meilleur acteur mais, surtout, l’avait durablement installé dans la catégorie des comédiens connus et reconnus.

Dans l’Hermine, il incarne le Président, sévère et redouté, d’une cour d’assises amenée à juger un homme accusé d’infanticide. Ce qu’il ne sait pas encore c’est que dans le jury, un hasard taquin a convoqué une certaine Ditte Lorensen-Coteret, une infirmière qui l’avait soigné six ans auparavant et dont il était, presque en secret, tombé amoureux.

Face à Luchini, c’est la comédienne danoise Sidse Babett Knudsen – célèbre pour son rôle de Premier ministre dans la série danoise Borgen, une femme au pouvoir – qui incarne cette infirmière dont le charme fera vaciller l’intransigeant magistrat. Samedi 12 septembre 2015, au terme de la 72e Mostra de Venise, Christian Vincent recevait le prix du meilleur scénario et Fabrice Luchini, la coupe Volpi du meilleur acteur.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver UN BALCON SUR LA MER (2010) (Par le hasard d’un rencontre professionnelle, Marc entre en contact avec une jeune femme qu’il croit reconnaître.) ou encore LE SEPTIÈME JURÉ (1962) (Le quotidien et les coulisses d’une cour d’assises, au début des années 1960. Le 100e film interprété par Bernard Blier.).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné