Bande Annonce de L'HOMME A LA TETE FELEEDécouvrez la bande Annonce de L'HOMME A LA TETE FELEE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/958/fond/958_w_500.jpg
Irvin Kershner
Clive RevillJean SebergJoanne WoodwardPatricia O'NealSean ConneryColleen DewhurstJackie CooganJohn FiedlerKay MedfordZohra LampertSorrell BookeSue Ane LangdonWerner Peters

L'HOMME A LA TETE FELEE

100 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Irvin Kershner.

Casting : Clive Revill, Jean Seberg, Joanne Woodward, Patricia O'Neal, Sean Connery, Colleen Dewhurst, Jackie Coogan, John Fiedler, Kay Medford, Zohra Lampert, Sorrell Booke, Sue Ane Langdon. Werner Peters

Synopsis : Depuis la parution confidentielle de son premier recueil de poèmes, Samson Shillitoe bloque sur sa grande œuvre. De temps à autre, il cède à la pression de sa femme Rhonda, dont le salaire de serveuse fait survivre le ménage, et il accepte un travail. Mais il est aussi piètre nettoyeur de moquette que lecteur de ses propres poèmes. Alcoolique et séducteur invétéré, il peut à l’occasion se montrer violent avec sa compagne. Jusqu’au jour où elle parvient à force de ruses à le conduire chez un psychanalyste, le docteur West, censé soigner l’ego meurtri du génie en panne.

Scénario : Elliott Baker.
Musique : John Addison.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédie, Auteurs américains.

à partir de

7.99
voir ce film

Pour des millions de fans, Irvin Kershner restera à jamais le réalisateur du meilleur épisode de la saga Star Wars, à savoir L’Empire contre-attaque en 1980. à l'époque, il avait déjà réalisé une suite La Revanche d’un homme nommé cheval et il devait enchaîner avec une autre sequel Robocop 2. Irvin Kershner a par ailleurs signé Jamais plus jamais, un remake d’Opération tonnerre, produit en marge de la série officielle des James Bond, mais où Sean Connery reprenait son rôle de l’agent OO7.

Ce film a marqué les retrouvailles de Kershner et de Sean Connery qu’il avait dirigé en 1966 dans L’Homme à la tête fêlée, qui relève d’une toute autre veine de sa filmographie. Loin des blockbusters pétaradants, Kershner a été dans les années 60, avec d’autres cinéastes comme Mike Nichols, Larry Peerce et Frank Perry, parmi ceux qui ont apporté dans les studios hollywoodiens un souffle d’anticonformisme. Ancien étudiant en psychologie et en peinture, il a fait de la photo, de la sculpture et il a filmé des documentaires pour la télévision avant de tourner des fictions pour le cinéma, à partir de 1958. A l’époque, tous ses protagonistes sont des individus en marge de la société, jeunes délinquants, condamné à mort ou, comme dans cet Homme à la tête fêlée, poète buveur, séducteur et iconoclaste en butte aux psychiatres, avocats et autres institutions de l’Amérique bien pensante.

Il faut dire que le scénario est une adaptation par son auteur Elliott Baker du roman A fine Madness. Roman qui a connu un certain succès à sa publication en 1964 et que le New York Times Book Review a salué comme « un chef-d’œuvre de révolte par la farce » 

Sean Connery a tourné L’Homme à la tête fêlée entre deux James Bond Opération Tonnerre et On ne vit que deux fois. Ce contre-emploi avait pour but de le dissocier de son image d’agent secret, mais cette tentative n’a pas été efficace car le film de Kershner n’a guère eu de succès. Et ce malgré l’intérêt que lui ont porté et lui portent toujours des critiques et historiens de cinéma, comme Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon dans leur 50 ans de cinéma américain. A revoir le film aujourd’hui, on se régale toujours autant des prestations de ses comédiennes Joanne Woodward, oscarisée en 1957 pour Les 3 visages d’Eve et Jean Seberg, l’inoubliable Patricia d’A bout de souffle de Jean-Luc Godard.

Ce film compte parmi les sept long métrages produits par Jerome Hellman pour le cinéma. Ancien publicitaire reconverti comme agent de réalisateurs à Hollywood, il a produit aussi bien George Roy Hill (Deux copines… un séducteur, 1964) que Hal Ashby (Retour) et, en 1986, Peter Weir (Mosquito Coast). Macadam cow-boy de John Schlesinger lui a valu un Oscar en 1970.

C’est sous la houlette de ce producteur que la costumière Ann Roth a fait ses débuts. Plus de quarante après, elle est toujours en activité, aussi à l’aise dans l’extravagance kitsch de Mamma Mia ! que dans le style romanesque du Patient anglais qui lui a valu un Oscar. Son travail dans L’Homme à la tête fêlée est mis en valeur par l’utilisation de décors naturels, qu’il s’agisse de modestes appartements newyorkais ou du pont de Brooklyn que les personnages traversent à pied au petit matin.

En revanche, ce film est le dernier du directeur de la photographie Ted D. McCord qui avait fait ses débuts en 1921 dans Sacred ans Profane Love.

En 45 ans de carrière, il a œuvré sur de nombreux classiques, de La Femme aux chimères à La Mélodie du bonheur et il a éclairé quelques unes des plus fameuses actrices d’Hollywood, de Joanne Crawford à Doris Day en passant par Lauren Bacall et Natalie Wood.
A voir également
Affiche du film CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film METEOR
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE PRESTIGE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES ASSOCIÉS

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés