L'HOMME AU MASQUE DE CIRE

À partir de 7.99 €
Parce que les vieux pots font les meilleures soupes, et les meilleures cires les plus beaux cadavres
Policier / Suspense - 1999 - Etats-Unis d'Amérique - 85 MIN - VF - interdit aux moins de 12 ans
Le directeur d'un musée de cire au bord de la faillite incendie volontairement son établissement pour toucher l'argent des assurances. Son sculpteur périt dans le sinistre. Avant de réapparaître des années plus tard pour lancer son propre musée. Quelques temps avant l'ouverture des corps de cadavres sont volés à la morgue. L'assistant du sculpteur commence à le soupçonner d'être impliqué dans ces disparitions...

Réalisé par

6.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Alex Masson
Alex Masson
CHRONIQUEUR

La 3-D a beau être le nouveau fer de lance des studios hollywoodiens,  le cinéma en relief ne date pas d’aujourd’hui. Au début des années 50, il fut invoqué comme une panacée capable de venir à bout de la télévision qui avait fait déserter les salles. Un remède qui n’eut pas les effets escomptés mais donna lieu à quelques perles du genre, comme cet Homme au masque de cire. André de Toth y transforme les éléments de base d’une série B d’horreur en formidable film gothique. L’homme au masque de cire s’essaie à une certaine crudité dans les situations et les effets, s’inspirant des numéros du Grand guignol. Enorme succès à sa sortie, le film posera les jalons d’un second âge d’or du cinéma d’horreur américain, influençant entre autres Roger Corman qui lui empruntera Vincent Price pour son cycle Edgar Allan Poe. L’homme au masque de cire lancera d’ailleurs littéralement la carrière de l’acteur dans le cinéma de genre. Quant au relief, il y a de quoi être épaté par l’utilisation intelligente du procédé sur ce film, basé bien moins sur un principe de jaillissement hors de l’écran vers le spectateur que sur l’amplification de la profondeur de champ, surtout en sachant que De Toth, cinéaste borgne, était dans l’incapacité physique de pouvoir ressentir ses effets.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

André de Toth

L'ABOMINABLE DR PHIBES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité