L'HOMME DU LABYRINTHE

À partir de 4.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Dustin Hoffman et Tony Servile au casting d'un suspense où se croisent Dario Argento, David Lynch, Stanley Kubrick et bien d'autres auteurs-références.
Fantastique / Horreur - 2019 - Italie - 125 MIN - VM - HD - Tous publics
Kidnappée un matin d'hiver sur le chemin de l'école et retenue ensuite prisonnière dans un labyrinthe durant quinze ans, Samantha Andretti tente de se reconstruire dans une chambre d'hôpital alors qu'elle ne se souvient de rien. Bruno Genko, un détective privé gravement malade et dont les jours sont comptés, entend démasquer les ravisseurs de la jeune fille.
5.4 / 10
5.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Un matin, alors qu’elle se rendait à l’école la jeune Samantha Andretti a été enlevée. Quinze ans plus tard, elles e réveille dans une chambre d’hôpital, sans aucun souvenir. Un profiler, le docteur Green, l’assure qu’il va l’aider en chassant les monstres qui troublent son esprit. Dans le même temps, Bruno Genko, un détective privé engagé au moment de l’enlèvement est bien décidé à traquer la vérité, alors même que la médecine ne lui donne plus que quelques jours à vivre. La course-poursuite est engagée…Tel est le point de départ de L’Homme du labyrinthe, le film écrit et réalisé par le cinéaste italien Donato Carrisi. 

Depuis son premier roman en 2009 Il suggeritore (Le Chuchoteur, en français), Donato Carrisi est un auteur de polars à succès. En 2017, il a adapté lui-même pour le grand écran, et sous le même titre, un autre de ses romans, La Fille dans le brouillard, avec Toni Servillo et Jean Reno dans les rôles principaux et pour lequel il obtint le Donatello du Meilleurs réalisateur débutant (l’équivalent de notre César du Meilleur premier film). Il récidive en adaptant son roman L’Homme du labyrinthe qui lui aussi garde son titre dans sa version filmée. 

Pour la seconde fois, Donato Carrisi confie à son compatriote Toni Servillo le rôle du détective enquêteur. Face à lui, l’acteur américain Dustin Hoffmann dans le rôle du Docteur Green, spécialisé dans l’analyse de profils criminels et mis à contribution par la police pour retrouver le ravisseur : « La chasse ne se passe pas là-dehors, dit-il ainsi à la jeune fille, mais dans la tête. » Le film repose en partie sur la rivalité qui oppose le détective et le médecin, bien décidés tous deux à être le premier à faire toute la lumière sur cette ténébreuse affaire.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver INTO THE LABYRINTH (Le film réalisé en 2008 par Jarek Obsadny utilisait lui aussi le décor et le mythe du labyrinthe grec pour mettre en scène et amplifier l'horreur de l'enfermement.) ou encore LE SILENCE DES AGNEAUX (Le destin de l'héroïne du film ressemble à celui des victimes du célèbre Hannibal Lecter).

Réalisé par

Même casting

Pas si éloigné