L'HOMME IRRATIONNEL

Bientôt disponible
Woody Allen déroule avec astuce les thématiques-fétiches de son univers.
Comédie - 2015 - Etats-Unis - 96 MIN - Tous publics
Professeur de philosophie, Abe Lucas est un homme dévasté sur le plan affectif, qui a perdu toute joie de vivre. Peu de temps après son arrivée dans l’université d’une petite ville, Abe entame deux liaisons. D’abord, avec Rita Richards, collègue en manque de compagnie qui compte sur lui pour lui faire oublier son mariage désastreux. Ensuite, avec Jill Pollard, sa meilleure étudiante...

Réalisé par

6.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Mathilde Lorit
Mathilde Lorit
CHRONIQUEUR

Les fans de Woody Allen seront en terrain connu avec cette histoire peuplée de thématiques chères au réalisateur new-yorkais. Le film s’ouvre sur l’arrivée d’un nouveau professeur de philosophie dans la petite université de Braylin sur la Côte Est : Abe Lucas, dont la réputation flatteuse ne cadre pas tout à fait avec l’enseignant torturé et manifestement un peu alcoolique que découvrent ses élèves. Ce qui n’empêche pas l’une de ses étudiantes, Jill, de tomber amoureuse de lui, sans imaginer à quel point cette rencontre va bouleverser sa vie…

Parmi les éléments fétiches de l’univers de Woody Allen, on repère la référence à Dostoïevski, déjà présente dans Crimes et délits et Match Point, mais aussi le thème du hasard. "Je crois ferme dans le caractère totalement aléatoire et futile de l’existence", disait Woody Allen au moment de la sortie de L’Homme irrationnel, qui vient confirmer l’idée selon laquelle "il suffit d’être au mauvais endroit, au mauvais moment…"

Le film est aussi l’occasion pour le réalisateur de renouer avec la jeune et délicieuse Emma Stone, qu’il avait déjà fait tourner un an plus tôt dans Magic in the moonlight. Joachim Phoenix est en revanche un nouveau venu dans la galaxie du réalisateur, qui l’a choisi, dit-il, pour sa "complexité intérieure". Une raison à lui tout seul de plonger dans cette astucieuse comédie noire !

Le contexte

Emma Stone

Un modèle de film de campus américain.

Woody Allen

Le hasard et Dostoïevski y jouaient déjà un rôle essentiel.

MAGIC IN THE MOONLIGHT

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS