L'HOMME QUI EN SAVAIT TROP (1956)

À partir de 2.99 €
Un film d'espionnage mordant, ironique et inquiétant qui interroge sur le sentiment du mal et de la culpabilité.
Policier / Suspense - 1956 - Etats-Unis d'Amérique - 115 MIN - VM - HD - Tous publics

En vacances au Maroc avec sa femme Jo et son fils, le Dr Ben McKenna fait la connaissance d'un Français qui sera assassiné sous leurs yeux le lendemain de leur rencontre. Quelques jours plus tard, leur fils a été enlevé. Ils vont devoir mener leur enquête.

Réalisé par

7.3 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Christophe Lemaire

Alors qu’il passe ses vacances au Maroc avec sa femme, le docteur Mac Kenna , témoin d’un meurtre , voit son fils se faire kidnapper dans la foulée. En essayant de le retrouver, il se retrouve mêlé à un complot international de grande ampleur.

Tourné 1956, l’Homme qui en savait trop est donc l’auto remake  d’un film qu’Hitchcock tourna 22 ans plus tôt en Angleterre. Et comme il l’avouait à François Truffaut dans le mythique  livre d’entretiens entre les deux cinéastes : Disons que la première version a été faite par un réalisateur de talent tandis que la seconde a été faite par un professionnel.

En passant d’une ville à l’autre - de Marrakech à Londres - Sir Alfred mixe comédie ironique et suspense palpitant en mettant James Stewart dans la peau d’un américain moyen confronté à l’extraordinaire. Un peu comme il refera avec Cary Grant dans La mort aux trousses trois ans plus tard. Plutôt habitée aux comédies, la blonde Doris Day, apporte son célèbre peps au milieu d’une histoire mixant meurtres, espionnage à grande échelle et attentats terroriste qui trouve un aboutissement lors d’une des plus célèbres séquences hitchcockiennes, au montage parallèle haletant quand un tueur s’apprête à éliminer un homme politique au beau milieu d’un concert. Le film devint également populaire en partie grâce à la mythique chanson Que sera sera interprétée par Doris Day, également renommée pour ses talents de chanteuse.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

James Stewart

En 1956, Cecil B. DeMille réalise son dernier film : le remake en couleurs des "Dix commandements" qu'il avait préalablement réalisé en noir et blanc 33 ans plus tôt.

Alfred Hitchcock

Un polar intense où Hitchcock manie à merveille suspense, humour et paranoïa intense.

FENÊTRE SUR COUR

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec la plateforme d'abonnement vidéo à la demande à petit prix FilmoTV, visionner les meilleurs films chez vous en un clic ! FilmoTV, un système multi-écrans : PC classique, application Google Android, iOS et tablettes PC, Numericable, télévisions connectées, choisissez votre support préféré ! Profitez de vos films d'heroic fantasy en abonnement VOD illimité ou de vos films d'action à visionner en téléchargement légal. Pour cela consultez nos pages mode d'emploi ou comment s'abonner.