Bande Annonce de L'HORLOGER DE SAINT-PAULDécouvrez la bande Annonce de L'HORLOGER DE SAINT-PAUL sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2370/fond/2370_w_500.jpg
Bertrand Tavernier
Jacques DenisJean RochefortJulien BertheauPhilippe NoiretYves AfonsoChristine PascalClotilde JoanoJacques HillingSylvain RougerieWilliam SabatierAndrée TainsyCécile VassoortHervé Morel

L'HORLOGER DE SAINT-PAUL

101 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Bertrand Tavernier.

Casting : Jacques Denis, Jean Rochefort, Julien Bertheau, Philippe Noiret, Yves Afonso, Christine Pascal, Clotilde Joano, Jacques Hilling, Sylvain Rougerie, William Sabatier, Andrée Tainsy, Cécile Vassoort. Hervé Morel

Synopsis : Michel Descombes, artisan horloger à Lyon, mène une vie paisible entre son travail, ses amis, les plaisirs de la table. Mais un matin, la police vient perquisitionner chez lui. Son fils, qu’il a élevé seul, a pris la fuite avec une jeune fille après avoir tué un garde de son usine. Il s’aperçoit alors que malgré leur bonne entente, ce garçon ne lui disait rien. Peu à peu Michel va chercher à comprendre le geste de son fils. Le commissaire chargé de l’affaire a lui aussi des problèmes de père. Une relation ambiguë se noue entre les deux hommes.

Scénario : Bertrand Tavernier, Jean Aurenche, Pierre Bost.
Musique : Philippe Sarde.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, De la littérature au cinéma, Bertrand Tavernier, En province, Les débuts de ….

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Lorsqu’il se lance dans la préparation de L’Horloger Saint-Paul, son premier film, Bertrand Tavernier peut s’appuyer sur la réalisation de courts métrages et surtout sur son passé de critique de cinéma et d’attaché de presse qui lui ont fourni un carnet d’adresses conséquent. Pour autant, le financement du film n’a pas été facile après la défection du producteur initialement investi dans l’entreprise. Comme l’a souvent rappelé Tavernier, c’est grâce à l’engagement indéfectible de Philippe Noiret qui avait donné son accord sur une première version du scénario que le projet a pu aboutir. La loyauté de Noiret, qui a également accepté de baisser son cachet, a permis à Tavernier de s’accrocher à son projet quand tout le monde le rejetait et d’enfin trouver un producteur Raymond Danon, avec qui il fera en 1976 un autre film avec Noiret, Le Juge et l’Assassin.
Pour faire face à Philippe Noiret qui jouissait déjà d’une grande renommée dans le cinéma français, Tavernier a fait appel à une autre vedette Jean Rochefort pour jouer le commissaire. « Dès qu’on a fait une lecture du script, j’ai senti qu’il pouvait se passer quelque chose entre eux », explique le cinéaste qui a complété la distribution avec le Suisse Jacques Denis qu’il avait remarqué dans La Salamandre d’Alain Tanner en 1971. Pour le reste de la distribution, il a choisi des acteurs pas ou peu connus qu’il estime avoir dirigé à 80% hors du plateau, notamment lors de repas au restaurant où il n’orientait pas forcément la conversation sur son film mais où il leur demandait volontiers de parler d’eux.
Le film est dédié à Jacques Prévert dont Tavernier admire,  outre son talent, la combativité et la soif de liberté.

Le scénario de L’Horloger de Saint-Paul est adapté du roman de Georges Simenon L’Horloger d’Everton. Ce choix peut surprendre pour un premier film qui est généralement propice à l’expression personnelle du réalisateur. Or Tavernier explique avoir fait au contraire un film en partie autobiographique. « Les rapports familiaux, c’est un sujet qui me touche très fort, explique-t-il. En particulier les relations père-fils. Comme dans mes films suivants, j’ai mis dans ce coup d’essai mes angoisses, mes colères. Mais cela me gênerait d’avoir à les analyser. »
Autre geste marquant, le cinéaste a choisi pour écrire avec lui le scénario, Jean Aurenche et Pierre Bost, deux spécialistes de l’adaptation littéraire au cinéma dans les années 50 que François Truffaut et les réalisateurs de la Nouvelle vague avaient condamnés. En revoyant des films qu’ils avaient écrits, de Douce à En cas de malheur en passant par La Traversée de Paris, Tavernier explique avoir trouvé chez eux « un sens de la polémique, une agressivité, un engagement libertaire qui les ont amenés à être pour les pauvres, contre l’armée et contre l’Eglise. »
Une autre manière de faire œuvre personnelle a été pour Tavernier de transposer l’action dans sa ville de Lyon dont il voulait casser les clichés de ville austère et bourgeoise. Ainsi il n’a jamais cadré Fourvières ni la place Bellecour mais plutôt le Parc de la Tête-d’or où il aimait se promener et ramasser des marrons quand il était enfant. Contre l’avis de son producteur qui voulait rapatrier le tournage à Paris, il a exigé de tourner également les intérieurs à Lyon. « Je savais qu’il y avait là une atmosphère que je n’aurais retrouvée nulle part ailleurs, raconte Tavernier. Ces pièces avec un plafond très haut, très grandes et très sombres. Ces cours où l’on entend des enfants faire des gammes, ces restaurants aux tables de marbre. C’était un peu mon enfance et j’ai mis une foule de détails dont je me souvenais. » Il a d’ailleurs filmé la maison où il est né et où son père avait abrité Louis Aragon et Elsa Triolet pendant la guerre.

Inspiré du roman de Simenon, L'horloger d'Everton, ce premier film de Bertrand Tavernier nous plonge dans la vie d'un petit horloger lyonnais. Michel Descombes (Philippe Noiret) est un honnête artisan qui mène une vie paisible dans le quartier Saint Paul. Il a élevé seul son ...

Lire la suite
8
ricky_fitz

(Bê)Tavernier (mais pas trop quand même)

Ce film, bien qu'il soit manifestement l'un des meilleurs de son auteur, me permet de cerner véritablement ce que j'aime et ce que je n'aime pas dans le cinéma de Bertrand Tavernier. J'aime beaucoup les personnages du film et le sous-texte intelligent du film quant à la paternité, ...

Lire la suite
7
Nwazayte

Lyon-la-belle

Je suis assez d’accord avec ceux qui estiment que Bertrand Tavernier est un bûcheron illuminé d’un amour profond pour le cinéma qui, grâce à cette passion a, ici et là, semé quelques films admirables (Que la fête commence, Coup de torchon, La vie et rien d’autre, ...

Lire la suite
7
Impétueux
A voir également
Affiche du film QUE LA FETE COMMENCE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IL FAUT TUER BIRGITT HAAS
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LAISSEZ-PASSER

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES INSOUMIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés