L'îLE FANTASTIQUE DE DAFFY DUCK

1983
80 mn
Ce film n’est plus disponible

1983
80 mn
Des gags, des dialogues absurdes et des situations abracadabrantes : Daffy est au sommet de son art
Daffy et Speedy Gonzalez ont fait naufrage sur une île déserte. En parcourant les lieux, les deux Robinson découvrent un puits magique qui permet d'exaucer tous les voeux... Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que ce puits appartient à Sam le Pirate et que ce dernier compte bien continuer à enuser, se faisant aider s'il le faut du terrible Diable de Tasmanie...
Ce film n’est plus disponible
Jeunesse
Etats-Unis
Tous publics

Avec

    1 min avant
    2 min après
    Les + de filmo

    Vous vous y connaissez en matière de canards ? J'entends par là évidemment autre chose que celui servi en magrets par votre tatie Clara ou la marque d'un produit d'entretien qu'elle maîtrise également à la perfection !

    Si je vous demandais là de me citer quelques palmipèdes célèbres vous diriez quoi ? Donald évidemment, le plus connu d'entre tous, Saturnin peut-être, adorable caneton télévisé des années 70 et bien entendu Daffy ! C'est ce dernier que vous allez retrouver dans ce film d'animation trépidant qui mêle aventures, gags et fantastique, comme son titre l'indique. Daffy et son ami Speedy Gonzalez, la souris la plus rapide de l'Ouest, se retrouvent sur une île mystérieuse et découvrent un puits, capable d'exaucer les vœux les plus fous.

    Evidemment, nos deux compères vont en user et même en abuser, jusqu'à ce que Sam le Pirate et le redoutable Diable de Tasmanie ne se chargent de faire déraper les choses, pour le plus grand plaisir des jeunes spectateurs à qui cette production Warner est évidemment destinée !

     
    Dans le même genre vous pouvez trouver LES LOONEY TUNES PASSENT À L'ACTION (On y retrouve tous les personnages animés de l'écurie Warner, Daffy Duck en tête...) ou encore L'ÎLE MYSTÉRIEUSE (Quel décor fantastique qu'une île déserte ! Dessin animé comique ou film d'aventures, les lieux se prêtent formidablement à l'intrigue des deux films...).