Bande Annonce de L'INCORRIGIBLEDécouvrez la bande Annonce de L'INCORRIGIBLE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1238/fond/1238_w_500.jpg
Philippe de Broca
Geneviève BujoldJean-Paul BelmondoAlbert SimonoCapucineCatherine AlricCharles GérardDaniel CeccaldiDora DollJulien GuiomarMaria MerikoMichel BeaunePascale RobertsBernard MussonCatherine LachensÉlizabeth TeissierMadeleine BarbuléeMarc DudicourtRoger Riffard

L'INCORRIGIBLE

95 mn

Note de SensCritique :

5.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Philippe de Broca.

Casting : Geneviève Bujold, Jean-Paul Belmondo, Albert Simono, Capucine, Catherine Alric, Charles Gérard, Daniel Ceccaldi, Dora Doll, Julien Guiomar, Maria Meriko, Michel Beaune, Pascale Roberts, Bernard Musson, Catherine Lachens, Élizabeth Teissier, Madeleine Barbulée, Marc Dudicourt. Roger Riffard

Synopsis : Victor est un escroc haut en couleurs. Sortant de prison, il se lance dans de multiples combines minables qu’il mène sous les déguisements les plus divers jusqu’à ce que l’assistante sociale chargée de le suivre, Charlotte, tombe amoureuse de lui. Elle fournit involontairement à Victor l’idée du cambriolage du Musée de Senlis dont son père est le conservateur et ou un trytique du Gréco est conservé. Victor et ses deux complices, Camille et Raoul, vont ainsi monter un casse de deuxième catégorie.

Scénario : Michel Audiard, Philippe de Broca.
Musique : Geroges Delerue.
Pays : France
Tags : Comédie, Bebel forever, Des escroqueries, Films de duos, Films de gangsters.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Nous sommes au cours de l’Hiver 1975. L’origine de l’Incorrigible pourrait se raconter comme justement l’histoire d’un film sans histoire. Une étape de plus dans la carrière de trois hommes en tête de l’affiche et des box offices. D’abord Jean Paul Belmondo, la vedette du moment. Peur sur la ville va sortir sorti triomphalement dans quelques mois, le 9 avril très précisément. Ensuite Philippe de Broca, le réalisateur. Il a déjà dirigé Belmondo à plusieurs reprises,  notamment dans Cartouche et dans l’Homme de Rio. Après une série de flops, De Broca a été remis en selle en 1973 grâce au succès du Magnifique, précisément avec Belmondo. Enfin le dialoguiste Michel Audiard dont la situation est pour le coup plus tangente. Audiard vient de mettre un terme à sa carrière de réalisateur qui ne l’a pas épanoui. 9 films, beaucoup d’échecs, beaucoup de lassitude aussi à gérer des plateaux, et en prime une quasi faillite personnelle. Audiard dépense plus qu’il gagne, les huissiers sonnent à sa porte et ses meubles sont saisis. Alors Audiard décide de redevenir dialoguiste,  et dans ce retour aux sources,  travaille pour la première fois avec De Broca.

Un livre est à l’origine de cette collaboration, un livre dont les droits ont été achetés uniquement à cause du titre, Ah Mon pote. Il retrace le parcours d’un petit malfrat qui sur l’écran, devient un escroc plein de panache. Il parle d’un vol de trente tableaux au Louvre, qui se transforme dans le film en cambriolage du musée de Senlis…Lino Ventura en aurait du être la vedette à l’origine. Mais quand De Broca lui décrit un jour dans un café les premières images telles qu’il les imagine, « Le film commence, vous êtes dame pipi dans un  hôtel »,  Ventura se lève furieux et s’en va. Belmondo lui succède. Il est motivé, lui,  par l’envie de faire sur l’écran ce qu’il n’a encore jamais fait et qu’il adore: se déguiser. Bref, tout semble sans problème. Sauf que si  l’Incorrigible se révèle à l’arrivée drôle et sans soucis, il dégage malgré lui un parfum de tristesse et de colère. Car la vie derrière la caméra se révèle moins enjouée que le scénario. Vous allez le savoir mais après le film.

L’Incorrigible est donc plein de vie, et pourtant : « Durant toute la vie, on n’a qu’a que la mort autour de soi, pas la mort naturelle mais celle du cerveau, les éléments qu’on oublie, les gens qui disparaissent. » Ainsi s’exprimait peu de temps après, son réalisateur  Philippe de Broca. L’auteur de comédies issu de la Nouvelle Vague, souhaitait par exemple que le générique de l’Incorrigible se puisse se dérouler sur Belmondo ôtant une série de masques qu’il portait les uns sur les autres. Le dernier était celui de la mort qu’il ôtait à son tour. Et dessous, rien du tout. Pourquoi ? Parce que dira Philippe de Broca, disparu en novembre 2004, « je crois qu’il n’y a rien après la mort. »

Décidément l’Incorrigible n’est pas aussi léger qu’il se présente. Hiver 1975, pendant sa préparation, Audiard et de Broca s’entendent bien. Ils travaillent ensemble dans la maison de Michel Audiard à Dourdan, dans un petit pavillon au fond du jardin. Les horaires sont immuables. 9h30 12.30. 14h18H. Audiard met beaucoup de lui-même dans le film, sans se forcer. Par exemple la mauvaise foi dont ses amis savent qu’il est capable, se retrouve intacte dans le personnage de  Belmondo. Samedi 18 janvier, le fils ainé de Michel Audiard, François, se tue dans un accident de voiture tout prés de chez lui. Son père se rend sur les lieux de l’accident, revient et demande qu’on passe à table. Il est midi. De Broca est présent, dit vu les circonstances, qu’il va le laisser. Non dit Audiard, comme un fantôme « tu restes là ! ». Les deux hommes se remettent au travail immédiatement. Ils bouclent le scénario de l’Incorrigible en trois semaines. « Il n’y a rien qui peut vous arriver de pire dans la vie. Voilà, ça m’est arrivé » confiera Audiard. Son œuvre qui va suivre se prolongera  dans des noirceurs terribles engendrés par ce deuil, en librairie avec La nuit les jours et toutes les autres nuits, et au cinéma avec des films tels que Mortelle randonnée ou On ne meurt que deux fois.

Le tournage de l’Incorrigible  qui succède ne se révèle pas non plus heureux. De Broca veut glisser vers la poésie, filmer un personnage qui descend de la lune comme il dit. Belmondo, lui,  ne rêve que de déguisements et le héros principal, qui ressemblait au départ en fait à celui de Julien Guiomar dans sa roulotte, s’oriente de plus en plus vers la comédie pure. « J’avais en tête une idée plus ambitieuse » précisera  de Broca, en rajoutant : «  C’est difficile pour un metteur en scène de faire un film ou il gagne 10 fois moins que sa vedette. »Les  rapports se dégradent. Belmondo exige des coupes dans le film que de Broca refusent. Puis il impose que son nom apparaisse sur l’affiche en caractères bien plus grand que celui du réalisateur. Les deux hommes ne s’adresseront plus la parole pendant cinq ans. De l’Incorrigible, la critique ne verra qu’un objet commercial parmi  d’autre, un véhicule sans profondeur pour Belmondo, et le méprisera sans en remarquer  les moments d’aigreur et de tristesse.

L'INCORRIGIBLE de Philippe de Broca

Du Bebel qui s'amuse et amuse son monde. Cette première collaboration entre Philippe de Broca et le scénariste et dialoguiste Michel Audiard est une réussite. Cette histoire d'escroc, mythomane et séducteur est de très fine facture. Le personnage que joue Julien Guiomar vient ...

Lire la suite
8
littlebigxav

La verve.

C'est un Belmondo électrique qui passe d'un personnage à l'autre,qu'a mis en scène De Broca dans l’incorrigible. Belmondo est l'acteur parfait pour incarner ce personnage à la verve et au bluff hors catégorie. Quand on sait que l'idée première de De broca et d'Audiard ...

Lire la suite
8
Heurt

… Et comme il a raison !

Avoir revu récemment Jean-Paul Belmondo dans l’excellent Cent mille dollars au soleil m’a donné envie d’une petite resucée dans un film un peu postérieur. Dans ce qui est, à mes yeux, le chef-d’œuvre de sa période cavalcadante (aussi justement nommée "Tagada tsoin-toin") ...

Lire la suite
8
Impétueux
A voir également
Affiche du film ITINÉRAIRE D UN ENFANT GÂTÉ

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES MISÉRABLES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE DIABLE PAR LA QUEUE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MAFIA BLUES

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés