Bande Annonce de L'INSOUMISDécouvrez la bande Annonce de L'INSOUMIS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3706/fond/3706_w_500.jpg
Alain Cavalier
Alain DelonGeorges GuéretLea MassariMaurice GarrelRobert CastelAlain CavalierCamille de CasabiancaPaul PavelRobert BazilViviane AttiaEdith PerretLaure PaillettePierre Collet

L'INSOUMIS

102 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Alain Cavalier.

Casting : Alain Delon, Georges Guéret, Lea Massari, Maurice Garrel, Robert Castel, Alain Cavalier, Camille de Casabianca, Paul Pavel, Robert Bazil, Viviane Attia, Edith Perret, Laure Paillette. Pierre Collet

Synopsis : Thomas, un petit gars de la Légion, a déserté la sale guerre d'Algérie et cherche à s'enfuir du pays. On lui propose contre son billet de retour l'enlèvement et la séquestration d'une avocate progressiste. Si l'opération se passe bien, le soldat doit subir la présence d'un complice odieux. Et, pour ne rien arranger il est attiré par sa belle prisonnière. Peut-on s'opposer à l'armée française et à l'OAS par amour?

Scénario : Alain Cavalier.
Musique : Geroges Delerue.
Pays : France
Tags : Drame, Politique / Histoire.

à partir de

7.99
voir ce film

Vous allez voir L’insoumis un film français signé Alain Cavalier en 1964. Alain Delon y joue un déserteur de l’armée qui organise, au bénéfice de l’OAS,  l’enlèvement d’une avocate progressiste jouée par Léa Massary.

C’est un des rares films français sur la guerre d’Algérie et la sédition des militaires, d’autant plus rare qu’il est réalisé peu de temps après la fin du conflit. Pour une fois Robert Castel, qui allait jouer si souvent les pieds-noirs folkloriques, incarne un personnage sombre et peu fréquentable.

Bref c’est un film qui enfreint les tabous et qui d’ailleurs allait en payer le prix.

Les accords d’Evian à peine secs, Alain Cavalier raconte à sa manière la sale guerre d’Algérie. Trois ans seulement se sont écoulés depuis les "événements" comme on disait et le second film du cinéaste comme d’ailleurs son premier long métrage Le combat dans l’île n’en font toujours pas le deuil.

Cavalier est alors un jeune homme de 33 ans et sa méthode est de faire des films graves en se cachant derrière des stars. Après Jean-Louis Trintignant et Romy Schneider pour son premier film il dirige Léa Massari et surtout Alain Delon star et coproducteur comme il le sera à plusieurs reprises durant sa carrière. Le film possède cette ambiguïté idéologique qui raconte bien la confusion de l’époque. Initié par des conservateurs il exprime un discours progressiste. Delon gaulliste estampillé et ancien baroudeur, défend l’honneur de l’armée et le refus de la dissidence militaire appuyé par le dialoguiste Jean Cau, écrivain et ancien secrétaire de Sartre qui passera de l’extrême gauche à l’extrême droite. Cavalier, lui, relate la solitude de l’individu au moment des choix moraux. On peut y voir derrière le classicisme du récit des préoccupations qui annoncent l’austérité future de son œuvre, toute entière tournée vers la vie intérieure des êtres.

Le sujet du film était inspiré d’un fait divers : le réel enlèvement d’une avocate, maître Mireille Glayman et c’est ce qui permit de le censurer. Jugeant que la partie fictionnée de l’œuvre pouvait porter atteinte à sa vie privée la victime porta plainte et le film fut contraint par les tribunaux, début 1965, à être amputé de 25 minutes. C’était une manière de le condamner à la clandestinité. Depuis, il est resté, comme une bonne partie de l’œuvre d’Alain Cavalier, quelque peu mystérieux.

le contexte
  • Egalement interprété par
    Alain Delon
  • Pas si éloigné
    Un autre film sur les sales guerres coloniales, avec Alain Delon à nouveau sous l'uniforme camouflé dont il se revendiquait. Un bon film américain avec un casting chromé sur "l'affaire" de Dien Bien Phu, comme on dit chez les militaires.
  • Egalement realisé par
    Alain Cavalier
  • Dans le même genre
    Le grand chef d'oeuvre du réalisme poétique met une scène une figure tragique qui n'a pour avenir que la fuite ou l'oubli: le déserteur. Gabin avant Delon lui donne ses lettres de noblesse et de mélancolie sous le beau regard de Carné et avec la musique enchanteresse des dialogues de Prévert.
A voir également
Affiche du film LE MONTE-CHARGE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE PROFESSEUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE PARADIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés