L'OBSCéNITé ET LA FUREUR, LA VéRITABLE HISTOIRE DES SEX PISTOLS

Bientôt disponible
Documentaire - 2000 - Etats-Unis - 107 MIN - Tous publics
1975: sortis des bas fonds d'une Angleterre ouvrière, des jeunes en colère crée l'antirock, comme on disait l'antéchrist. Crachat sur le public, postures obscènes et provocatrices, language ordurier, insultes contre le business pop-rock, les punks jettent leur violence à la face du monde. Les Sex Pistols sont aux sources de ce courant nihiliste qui influencera profondément la musique, le look, et les engagements de toute une génération rebelle.

Réalisé par

7.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR
No future qu’ils disaient. C’était à la fin des années 70, le bal des guitares hurlantes, des épingles à nourrice et des provos anarchisante. Sans les sex pistols la face du rock en eut été changée. Il fallut alors parler de punk. En 2000 un cinéaste anglais fait vingt ans après le bilan du futur. Cet homme s’appelle Julien Temple et son film s’intitule « L’obscenité et la fureur ». Un méchant document sur l’année 76 où dans une ambiance de ringardise télé, d’émeutes sociales et raciales, de paupérisation et de thatchérite aiguë l’apocalypse s’abat sur Londres. Johnny Rotten, Sid Vicious et leur petits camarades vont en 26 mois et un album mettre le feu à la perfide Albion. On va voir Bowie, Alice Cooper, Brian Ferry, des bobbies, des rastas, des teddy boys, et des poubelles. Décidément même au fond du trou on ne s’ennuie jamais en angleterre.
Contexte

Julien Temple

THE GREAT ROCK'N ROLL SWINDLE DE JULIEN TEMPLE (1980)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité